Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 mars 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Le projet de camping intermunicipal continue de cheminer

Camping

©Archives

Si le projet prévoit une certaine centralisation de la gestion, les sites de camping se trouveront à différents endroits dans La Mitis, offrant de la variété à la clientèle touristique.

LA MITIS. Initié par les municipalités de Price et de Sainte-Luce, le projet de camping intermunicipal continue d’avancer dans La Mitis alors que différents scénarios sont étudiés quant à la structure d’une éventuelle organisation.

Le projet, qui a fait l’objet d’une demande d’aide financière auprès de Québec, a obtenu en janvier une réponse favorable de la part du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Sur une demande de 44 000 $, Price et Sainte-Luce ont reçu une aide financière de 22 000 $. La balance sera assumée par les deux municipalités.

Études

Le projet en est toujours à une étape préliminaire. Une étude sur le potentiel des sites ciblés doit être réalisée, au même titre qu’une étude portant sur le type de structure de gouvernance.

« On souhaite réfléchir à une formule qui pourrait éventuellement accueillir d’autres municipalités. Plutôt que d’avoir trois ou quatre campings municipaux sur le territoire, on pourrait compter sur une seule entité qui veillerait à gérer différents emplacements qui ont leur particularité. L’objectif est de faire en sorte que les gens s’arrêtent dans La Mitis pour longtemps », explique le maire de Price et préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

Le regroupement de la gestion des sites en une seule entité morale aurait l’avantage de réaliser des économies d’échelles pour les municipalités impliquées, que ce soit pour l’embauche de personnel ou la gestion d’un site Internet, par exemple. « Dans les prochains mois, on espère avoir un rapport qui va nous indiquer quelle direction on doit prendre dans ce dossier. On espère avoir quelque chose d’intéressant pour que les autres municipalités embarquent », rappelle M. Paradis.

Si tout va bien, le camping intermunicipal pourrait accueillir ses premiers clients en 2020, ou peut-être même avant, estime Bruno Paradis. « Ça va dépendre de l’avancement du projet. Nos deux municipalités ont la réputation d’aller rapidement dans nos dossiers. Je pense que ça va aller rapidement dans celui-là aussi. »

Commentaires

14 mars 2019

Rosanne gaudreault

Je suis pour celà a100por 100 qu'on aiguë un CANPIĢNE proche

15 mars 2019

Estelle Desrosiers

C'est une excellente idée. Les véhicules récréatifs sont de plus en plus nombreux car les gens aiment voyager. Voyager, c'est aussi dépenser dans les villes ou villages où les accommodements pour coucher sont présents. Or, les campings affichent généralement complets durant la belle saison. Que reste-t-il pour les touristes voyageurs??? les cours de WalMart.

16 mars 2019

Marie-Chantal Bienvenue

Serait intéressant que l'un des site inclue un spas nordique ouvert a l'année avec des petit refuge. Ça permettrait de faire rouler l'économie l'hivers aussi. Et autant des tourisme que des gens de la région l’utiliserais. En ce moment les gens vont a Quebec pour ce genre de service.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média