Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 mars 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Sainte-Luce pleinement réintégrée au Parc éolien La Mitis

Éoliennes

©Archives - L'Avantage Rimouski

La Municipalité de Sainte-Luce tirera davantage de bénéfices du Parc éolien La Mitis au cours des 16 prochaines années.

ENTENTE. La solidarité qui s’est installée au sein du conseil des maires de la MRC de La Mitis s’est manifestée de façon claire mercredi soir alors que les élus ont accepté à l’unanimité l’intégration à part entière de Sainte-Luce dans le projet éolien La Mitis.

Sainte-Luce était pénalisée de 20 % pour avoir exercé son droit de retrait au tout début du projet éolien. Le conseil des maires de la MRC de La Mitis consent alors à ce que la municipalité augmente sa participation dans le projet éolien à raison de 1,25 % annuellement pour les 16 prochaines années restantes au contrat signé avec Hydro-Québec, dans le but d’atteindre 100 % à terme. 

Le dossier a fait l’objet de nombreuses discussions entre les maires lors de rencontres de travail au cours des dernières semaines. Soulagée de l’appui de ses collègues, la mairesse Maïté Blanchette-Vézina est reconnaissante de la concession faite par les autres municipalités de la MRC, qui acceptent de perdre une partie de leurs revenus éoliens au profit de Sainte-Luce.

« C’est un beau message de solidarité pour les citoyens de Sainte-Luce. Il se passe vraiment quelque chose de beau ici (au conseil des maires). Dans le passé, il y avait des enjeux, mais là, on travaille tous dans le même sens. Tout le monde autour de la table comprend qu’on est mieux de s’unir pour travailler et pour mener des projets », soutient Mme Blanchette-Vézina.

« Tout le monde était d’accord avec cette vision qui s’incarne de plus en plus. Chaque problématique est regardée de façon solidaire, où tout le monde est prêt à faire un bout de chemin. C’est une démonstration claire dans ce dossier », poursuit le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

S'outiller face à l’érosion

Avec des gains supplémentaires de 1,25 % annuellement, plus de 300 000 $ seront retournés à Sainte-Luce dans les 16 prochaines années. Les sommes supplémentaires obtenues par la réintégration de Sainte-Luce au projet éolien constituent une belle occasion de s’outiller face à d’éventuels problèmes d’érosion des berges. Telle est la volonté des autorités municipales.

« On travaille avec le ministère de la Sécurité publique. Il y a des enjeux qui vont faire en sorte que potentiellement, il y a des citoyens qui devront être relocalisés et que la richesse foncière de la municipalité en soit affectée. Ça nous donne un bon moyen pour remédier à ces problématiques », souligne Maïté Blanchette-Vézina.

Commentaires

14 mars 2019

serge fournier

les autres municipalité on prit les risques mais st luce na pas prit de risque et maintenant ils empoche comme les autres ,bizarre et trop facile

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média