Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

15 mars 2019

L’Océanic échappe le match 6-4 à Baie-Comeau

Olivier Garneau

©Océanic - FolioPhoto

L'Océanic a vendu chèrement sa peau ce soir à Baie-Comeau.

L’Océanic de Rimouski, pour qui le match n’avait aucune signification au classement final de la saison, a donné des sueurs froides aux meneurs, le Drakkar de Baie-Comeau, qui l’ont finalement emporté 6-4, après avoir pris les devants 4-1 après 40 minutes.

Ludovic Soucy (3e) ramène l’Océanic dans le match à 3:54 de la 3e, aidé d’Éliott St-Pierre et Jordan Lepage et Carson MacKinnon (16e) avec un tir sur réception réduit l’écart à un seul but à 6:04 aidé d’Anthony Gagnon et Christopher Inniss. Mais un but avec 5 secondes à faire en avantage numérique d’Ethan Crossman (19e) à 10:26 redonne deux buts d’avance aux locaux. Radim Salda y va aussi d’un tir sur réception pour son 9e à 17:15 et c’est 5-4 sur des aides Ludovic Soucy et Nathan Ouellet. Rimouski retire son gardien et Gabriel Fortier force le jeu en entrée de zone de Rimouski. Une pénalité est donc appelée contre Rimouski mais l’arbitre donne le but automatiquement à Gabriel Fortier (35e) et c’est 6-4. Une question de jugement.

Rimouski aurait mérité un meilleur sort, jouant avec trois joueurs réguliers en moins et perdant le défenseur Vincent Martineau en première sur une expulsion. Baie-Comeau demeure en tête, un point devant Halifax et aura besoin d’une victoire samedi pour assurer son championnat. Mais Rimouski vend ça cher la livre. Le Drakkar l’a appris ce vendredi soir.

« PAS UNE ÉQUIPE FACILE À BATTRE ! »

Serge Beausoleil, avec quatre réguliers en moins (trois retranchés et une expulsion en première), a vu les siens revenir de l’arrière en 3e période et venir à un but près – exception faite du but en filet désert – de causer la surprise de la soirée dans la LHJMQ. « Pour un match qui pour nous n’a pas une grosse signification, je trouve que les gars ont bien joué, sauf en 2e période que j’ai moins aimée un peu. On était moins dans les lignes de tir. On a perdu nos assignations devant le filet. Mais en 3e, les gars avec 3 buts d’écart ont refusé de baisser pavillon et ont commencé à mettre beaucoup plus d’intensité dans l’échec avant et cela a donné de très beaux résultats. »

Eh oui, on a le droit de dire que l’Océanic méritait un meilleur sort. « Assurément. On avait sorti des gros canons de l’alignement pour les reposer et je trouve que dans l’ensemble, les gars ont très bien réagi. On n’a pas été une équipe facile à battre ce soir et on se rappellera que c’est un match avec un but dans un filet désert à la toute fin, après que Gagnon soit venu près d’enfiler l’aiguille pour le but égalisateur. »

Quant au dossier Martineau, Beausoleil n’avait pas encore revu les bandes vidéo sur cet incident qui a coûté une majeure et une pénalité de match, sauf qu’il n’a pas joué les deux dernières périodes. « J’ai bien aimé le jeu d’Inniss ce soir et de quelques autres. On a vendu chèrement notre peau et c’est un match de 5-4 avec un filet désert. Il y a des choses à revoir. On nous a habitués à bloquer plus de tirs qu’on a faits ce soir et cela a coûté le match ultimement. » Quant à la carence en avantage numérique, le coach indique qu’il manquait trois membres de la première vague en uniforme ce soir. « Sur deux avantages sur trois, j’ai bien aimé comment on a amené la rondelle au filet. C’était loin d’être misérable ce soir. Au total, je suis très content de la façon avec laquelle on a joué ce soir. »

ÉGALITÉ APRÈS LA PREMIÈRE

Il n’y avait que 32 secondes de jouées que le premier affrontement physique entre les deux équipes survient et se traduit par une expulsion de 4 joueurs pour des 2 minutes. Et après 90 secondes de jeu, Jimmy Huntington marque son 40e de la saison. La rondelle avait été arrêtée par le gardien, mais ce dernier a vraisemblablement poussé cette rondelle qui a dépassé la ligne rouge. Olivier Garneau a une passe et il amasse la rondelle qui servira de souvenir à son équipier. Gabriel Fortier égale le pointage avec son 34e filet suite à un lancer de Xavier Bouchard dans le trafic devant Ellis. But à 6:36.

Le Drakkar a imposé sa présence en zone adverse dans la majeure partie de la période, notamment pendant 7 minutes d’avantages numériques, à savoir 2 minutes pour avoir lancé la rondelle dans les gradins et 5 minutes à Vincent Martineau pour mise en échec à la tête. Au lieu d’annoncer une pénalité d’extrême inconduite, il est annoncé une pénalité de match, de sorte que Martineau serait automatiquement suspendu pour un minimum d’un match. Martineau a de plus été expulsé pour un combat avec Yvan Aucoin. Le joueur frappé par le 8 de l’Océanic, Jordan Martel, a quitté la glace par ses propres moyens. C’est donc 1-1 après une première période dominée 14-7 dans les lancers alors que les unités en désavantage numérique ont fait tout un travail.

TROIS BUTS SANS RIPOSTE

Le Drakkar a profité d’un alignement pratiquement complet pour finalement imposer sa supériorité, et ainsi marquer trois buts sans riposte en deuxième pour prendre les devants 4-2. Samuel L’Italien (14e) a profité du travail de Nathan Légaré qui a fait éviter un dégagement refusé pour donner les devants 2-1 aux locaux à 1:06. Ivan Chekhovich (43e) à 13:15 et Thomas Éthier (11e) à 19:01 ont ajouté au pointage.

Rimouski a eu droit à deux jeux de puissance au cours desquels Jimmy Huntington deux fois et Jordan Lepage une fois dans le premier et D’Artagnan Joly un poteau sur le 2e ont eu des chances, mais sans capitaliser. Frédéryck Janvier a été blessé sur une mise en jeu au centre, mais même avec l’aide du juge vidéo, les officiels n’ont pas décerné de pénalité. Mentionnons que Jordan Martel, frappé en première, a joué la deuxième période. Donc pas blessé. Les tirs sont de 10 de chaque côté pour un total de 24-17 après 40 minutes et le Drakkar mène 4-1.

PROLONGATION… Ne jouent pas pour Rimouski : le joueur blessé Charle-Édouard D’Astous de même que les joueurs retranchés Alexis Lafrenière et Dmitry Zavgorodniy… Ne jouent pas pour le Drakkar : les joueurs Yaroslav Alexeyev, Brendan St-Louis et le joueur suspendu Mathieu Charlebois… Devant le filet pour l’Océanic : Colten Ellis pour une 46e présence (27-14-2-0) avec des moyennes de 2,41 et ,912… Alex Dorio pour une 48e présence (20-22-2-2) avec des moyennes de 3,55 et ,890 est devant le filet du Drakkar… Les arbitres du match d’aujourd’hui sont Jean-Philippe Sylvain (4) et Mathieu Binette (18)… C’est aujourd’hui le 5e et avant dernier match de la saison entre les deux équipes, Rimouski ayant deux victoires à domicile 4-1 à chaque fois et un revers 4-3, tandis que dans le seul match à Baie-Comeau, victoire du Drakkar 4-2… Pour les 10 derniers matchs, Baie-Comeau a un dossier de 8-1-0-1 et Rimouski de 6-3-1-0… Baie-Comeau a une fiche de 25-6-1-0 à domicile tandis que l’Océanic a un dossier de 21-8-3-0 sur la route… L’avantage numérique de Rimouski est de 28 % contre 31,1 % pour Baie-Comeau… Le désavantage numérique de Rimouski est de 80,4 % tandis que celui du Drakkar est de 81,2 %... Après le match d’aujourd’hui, pour l’Océanic comme pour les 17 autres équipes de la LHJMQ, il ne restera qu’un match à jouer pour fermer la saison régulière…

STATISTIQUES DU MATCH

But Océanic                1 – 0 – 3 = 4

But Drakkar               1 – 3 – 2 = 6

Lancers Océanic         7 – 10 – 13 = 30

Lancers Drakkar         14 – 10 – 9 = 33

Lancers dangereux     9 – 7 Rimouski

Mise en jeu                 36 – 35 Drakkar

Mise en échec             23 – 14 Drakkar

Jeu de puissance         0 / 3 RIM et 1 / 3 BAC

Assistance :                2 331 personnes

Étoiles : Nathan Crossman BAC, Ivan Chekhovich BAC et Alex Dorio BAC     

Multi points Rimouski : Ludovic Soucy (1-1)

Prochain match Rimouski : samedi 16 mars 16 h à Baie-Comeau

INFORMATIONS… C’est ce soir que l’ancien capitaine des Nodiques de Québec, Mario Marois, a pris place derrière le banc du Drakkar de Baie-Comeau comme entraîneur adjoint. Il est là pour la fin de la saison et les séries. Il jouera notamment le rôle de mentor auprès des jeunes joueurs… Sondage de la LHJMQ – Quel joueur remportera le titre du joueur-étudiant de l’année ? Jérôme Gravel (Tigres) 48 %, Raphaël Harvey-Pinard (Huskies) (49 %) ou Matthew Welsh (Islanders) 2 % ?... Page d’histoire dans ce 50e de la LHJMQ : le 15 mars 1998, Derrick Wakser de L’Océanic de Rimouski marque son 41e but et surpasse ainsi le record de Dave Ezard (1979-80) pour le plus de buts marqués en une saison par un défenseur… Si les séries débutaient avant les matchs de ce vendredi soir dans l’EST, Québec affronterait Baie-Comeau, Moncton serait contre Halifax, Chicoutimi contre Rimouski et Cap-Breton contre Charlottetown… Et la première ronde dans l’OUEST opposerait Shawinigan à Rouyn-Noranda, Gatineau à Drummondville, Val-d’Or à Sherbrooke et Blainville-Boisbriand à Victoriaville…

CALENDRIER VENDREDI SOIR

Cap Breton

5

Bathurst

1

 

St John

4

Halifax

5

F

Moncton

3

Charlottetown

2

 

Drummondville

4

Québec

1

 

Blainville-Boisbriand

1

Val-d'Or

6

 

Sherbrooke

2

Victoriaville

0

 

Rimouski

4

Baie-Comeau

6

 

Shawinigan

3

Chicoutimi

5

 

Gatineau

0

Royn-Noranda

8

 

CALENDRIER SAMEDI SOIR

 

Cap Breton

vs

Bathurst

   

Sherbrooke

vs

Drummondville

   

St John

vs

Moncton

   

Charlottetown

vs

Halifax

   

Rimouski

vs

Baie-Comeau

   

Chicoutimi

vs

Qiébec

   

Blainville-Boisbriand

vs

Rouyn-Noranda

   

Victoriaville

vs

Shawinigan

   

Gatineau

vs

Val-d'Or

   

FIN DU CALENDRIER RÉGULIER

   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média