Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

20 mars 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Les Producteurs de lait satisfaits de l’engagement du gouvernement fédéral

Producteur laitier

©Archives

lait

Les Producteurs de lait du Québec accueillent favorablement l’annonce du gouvernement fédéral qui va dans le sens de son engagement à indemniser le secteur laitier pour les impacts négatifs des accords internationaux de libre-échange.

Dans son budget présenté mardi, le ministre des Finances, Bill Morneau, a prévu fournir jusqu’à 3,9 milliards $ aux producteurs de lait, de volaille et d’œufs qui subissent les répercussions de l’accord de libre-échange avec l’Europe (AECG) et du partenariat transpacifique (PTPGP). Les modalités de répartition de ce montant demeurent inconnues.

Rappelons que depuis l’Accord économique et commercial global (AECG) avec l’Union européenne, conclu en octobre 2013, les producteurs laitiers ont servi de monnaie d’échange dans deux autres accords commerciaux, soit le Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) en janvier 2018 et l’ACEUM en octobre de la même année. Au total, c’est l’équivalent de 8,4 % de la production canadienne qui a été cédé par le Canada dans ces ententes. Ces concessions représentent des pertes de ventes d’une valeur de 450 M$ par année, à perpétuité. « Dans ce contexte, il est clair que malgré les sommes annoncées, les producteurs auront quand même à assumer une part des effets à long terme des concessions », commente Bruno Letendre.

Cette annonce ne touche pas l’Accord Canada-États-Unis-Mexique. « Nous comprenons très bien que l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) n’a pas encore été ratifié, mais nous nous attendons à ce que le gouvernement soit aussi au rendez-vous lorsque cela sera fait », ajoute M. Letendre.

La production et la transformation laitière génèrent au Québec quelque 83 000 emplois directs, indirects et induits et contribuent à hauteur de 6,2 milliards de dollars au produit intérieur brut. Finalement, elles entraînent des retombées fiscales de 1,3 milliard de dollars. À l’échelle canadienne, le secteur laitier contribue pour 19,9 milliards de dollars au PIB, génère 221 000 emplois et contribue pour 3,8 milliards de dollars en recette fiscale. En 2017 seulement, les producteurs de lait canadiens ont investi 2,6 milliards de dollars sur leurs fermes.

« Cette annonce aidera le secteur laitier à maintenir sa contribution majeure à l’économie canadienne, malgré les pertes qui découleront des trois accords. Nos fermes laitières ne se délocalisent pas. L’aide octroyée par le gouvernement sera donc dépensée et réinvestie dans l’économie canadienne », a conclu M. Letendre.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média