Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 mars 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Réactions presque toutes favorables au budget provincial

Francois Legault

©Caroline Babin

François Legault

La plupart des réactions au budget provincial présenté jeudi sont favorables, à l’exception de celle du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

Médicaments novateurs Canada accueille favorablement le premier budget du nouveau gouvernement du Québec, qui envoie un signal encourageant à l’industrie des sciences de la vie. « En tant que moteur de l’innovation en santé, l’industrie pharmaceutique innovatrice offre son entière collaboration pour continuer d’améliorer l’accès aux médicaments et aux vaccins au bénéfice de la population québécoise et de participer à l’essor de l’économie du savoir du Québec », déclare Pamela Fralick, présidente de Médicaments novateurs Canada.

À la suite de la présentation du premier budget du ministre des Finances, Éric Girard, l'Université TÉLUQ se réjouit de l'engagement manifeste du gouvernement en faveur de l'éducation et de l'enseignement supérieur. « Nous saluons l'accent mis par le gouvernement sur cet enjeu majeur pour l'avenir de la société québécoise. Au cours des derniers jours, comme depuis sa nomination, le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, monsieur Jean-François Roberge, a indiqué qu'il compte mettre en œuvre des mesures concrètes pour amener plus de personnes à s'intéresser au métier d'enseignant. Dotée d'une expertise unique en formation à distance, l'Université TÉLUQ répond présente », indique André G. Roy, directeur général par intérim. En effet, plusieurs projets sont présentement en développement à l'Université TÉLUQ afin de répondre aux besoins de recrutement d'enseignants. L'annonce dans le budget de bourses d'excellence pour les futurs enseignants contribuera à attirer des étudiants dans ce domaine d'études.

La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac déplore l’absence d’une hausse de la taxe sur le tabac dans le budget provincial 2019-2020, le 5e budget consécutif sans une telle augmentation et, ce, malgré le maintien d’un taux de contrebande à 12% depuis 2011 et l’augmentation systématique des prix des cigarettes par les fabricants (10,80$ la cartouche de 200 cigarettes depuis 2014). «Malheureusement, le gouvernement Legault a choisi de prioriser les intérêts de l’industrie du tabac aux dépens de la santé des Québécois et des finances publiques,» selon Flory Doucas, porte-parole de la Coalition.

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec est satisfaite des mesures annoncées pour l’industrie touristique par le gouvernement dans le Plan budgétaire du Québec — Mars 2019. Elles permettent d’intervenir sur les axes prioritaires de succès pour la destination en bonifiant notamment les leviers financiers déjà en place pour développer les expériences touristiques, agir sur la pénurie de main-d’œuvre et l’accessibilité de la destination. En ce sens, l’Alliance est heureuse de constater que des mesures contribueront à répondre aux recommandations qu’elle a formulées afin d’assurer une performance touristique durable. Elle reconnait entre autres les efforts pour poursuivre le renouvellement de l’offre touristique et favoriser le rayonnement des produits locaux et régionaux par le développement du tourisme gourmand et de l’agrotourisme. Ces investissements sont en lien direct avec les expériences phares mises de l’avant pour promouvoir la destination sur les marchés hors Québec.

Vélo Québec satisfait

Vélo Québec salue l’annonce de montants supplémentaires alloués dans le budget du Québec aux villes qui souhaitent réaliser des infrastructures cyclables. Ce sont 16 M$ répartis sur deux ans qui s’ajoutent aux sommes déjà annoncées l’an dernier dans le cadre de la Politique de mobilité durable. La contribution du gouvernement du Québec, pour ce volet en particulier, sera donc d’environ 21 M$ et 22 M$ en 2019 et 2020 respectivement, pour des investissements totaux (incluant la part des villes) de plus de 40 M$ pour ces deux années.

La Fédération des producteurs forestiers du Québec accueille favorablement la mesure du budget du ministre des Finances du Québec prévoyant «qu’un soutien particulier sera apporté au secteur forestier afin de favoriser la plantation d’arbres pour lutter contre les changements climatiques». Depuis longtemps, les producteurs forestiers savent qu’ils peuvent jouer un rôle dans la séquestration de carbone, en autant que les politiques reconnaissent et soutiennent leur travail sylvicole.

Interrogations

AXTRA salue les mesures visant à accroître la participation au marché du travail, mais s'interroge sur leur portée afin d'assurer l'inclusion en emploi de tous les individus.  « Le premier plan économique du gouvernement Legault propose quelques mesures intéressantes pour favoriser le maintien en emploi de certains groupes de la population, mais ne donne pas de vision claire pour répondre aux besoins d'intégration ou de réintégration sur le marché du travail de l'ensemble de la population », souligne Valérie Roy, directrice générale d'AXTRA.   

Selon l’Union des municipalités du Québec (UMQ), le budget confirme que le gouvernement du Québec dispose de toute la marge de manœuvre nécessaire pour transférer un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités, comme s’y est engagé le premier ministre François Legault. « Alors que des surplus de 2,5 milliards à 3,3 milliards sont prévus au cours des prochaines années, le gouvernement du Québec a clairement les moyens de respecter son engagement quant au transfert d’un point de la TVQ dans le cadre du prochain pacte fiscal et permettre ainsi aux gouvernements de proximité d’assumer leurs responsabilités croissantes », indique le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson.

Un budget injuste pour le logement social

Alors qu’une pénurie de logements frappe déjà plusieurs villes québécoises, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) dénonce avec véhémence le choix du gouvernement Legault de ne pas financer de nouvelles unités de logement social pour la première fois depuis la création du programme AccèsLogis. « C’est complètement irresponsable » commente Véronique Laflamme, la porte-parole du FRAPRU. Le regroupement est malgré tout soulagé que le budget prévoit des sommes pour permettre la réalisation une partie des logements sociaux et communautaires déjà annoncés dans les budgets québécois des dernières années et annonce du même souffle l’amélioration d’AccèsLogis.

 

 

Commentaires

22 mars 2019

STEEVE

AUCUN INVESTISSEMENT À RIMOUSKI. UNE HONTE. VOUS ÊTES AUSSI PIRE SINON PLUS QUE LES LIBÉRAUX OU LE PQ. DES MENTEURS RIEN DE MOINS. UNE FOIS AU POUVOIR V0US FAITES BIEN CE QUE VOUS VOULEZ. ALLEZ INVESTIR À MONTRÉAL, QUÉBEC ET LE SAGUENAY QUI PASSENT LEUR TEMPS À PLEURER QU'ILS N'ONT RIEN.

23 mars 2019

Steeve

Nous sommes tout simplement pris en otage par nos gouvernements qui nous empêchent de nous développer économiquement. Ça c'est un crime et nos gouvernements devraient rendre des comptes devant une cour. Ce crime est grave et punissable. Les preuves sont historiques sont flagrantes et prouvables. Un port maritime qui n'aboutit pas, une autoroute 20 qui ne mène à rien, des industries de 1re, 2ième et de 3ième qui n'occupent pas le territoire, aucune infrastructure qui pourraient être favorables à l'établissement d'usines etc. Nous sommes la seule ville au Québec dépourvue en tout. Nous n'avons aucune définition ou orientation ou pire vision économique à court, moyen ou long terme et ça il est temps que la ville, les gouvernements et décideurs rendent des comptes. Où allons-nous ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média