Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 mars 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Les taxis de Rimouski se font entendre

Taxi Rimouski

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Les véhicules de taxi ont défilé au centre-ville de Rimouski, en début d'après-midi.

Plus d’une vingtaine de chauffeurs de taxi ont pris part à une manifestation dans les rues de la ville de Rimouski en début d’après-midi, en guise de protestation au projet de loi 17.

La manifestation s’est déroulée au son des klaxons au centre-ville. Escortés par la Sûreté du Québec, ils ont quitté le poste de taxi de la rue de l’Évêché Est pour emprunter l’avenue Belzile, la rue Saint-Germain, l’avenue Rouleau, le boulevard Arthur-Buies, puis revenir au point de départ via Belzile.

Déréglementation

Le projet de loi 17 propose une vaste réforme de l’industrie du taxi au Québec. Il prévoit l’abolition des permis de propriétaire de taxi transférables, des territoires de desserte et des quotas de permis par agglomération de taxi. D’autres mesures visant à alléger la réglementation sont également prévues. Les chauffeurs n’auront plus à se doter de la classe 4C pour leur permis de conduire et Québec mettra fin à la plaque d’immatriculation T.

Les propriétaires craignent notamment l’importante perte de valeur du permis leur permettant d’opérer leur taxi. À Rimouski, on en dénombre une quarantaine dont la valeur des permis atteint environ 75 000 $. Le gouvernement prévoit un montant de 500 M$ pour le rachat des permis au Québec, ce qui est considéré comme nettement insuffisant selon les chauffeurs.

« Le gouvernement veut racheter nos permis, mais on aurait la moitié moins. Ça n’a aucun bon sens. C’est choquant pour tout le monde. Qu’ils nous donnent ce que le permis vaut et on va le prendre tout simplement », indiquait ce matin le porte-parole des Taxis 800 de Rimouski, Donald Rioux.

Le débrayage touche également les services de Taxibus. Quant au transport vers les établissements de santé, qui constitue un service essentiel, il est maintenu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média