Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

01 avril 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des résultats qui témoignent d’un climat positif dans La Mitis

CLD La Mitis

©Gracieuseté

Le président du CLD de La Mitis, Jean-Marie Thibeault, entouré des membres de son nouveau conseil d’administration.

INVESTISSEMENTS. Les résultats historiques dévoilés la semaine dernière, lors de l’assemblée générale annuelle du Centre local de développement (CLD) de La Mitis, témoignent d’un climat positif qui s’est installé sur le territoire en matière d’entrepreneuriat, selon le président de l’organisme, Jean-Marie Thibeault.

Dans la dernière année, le CLD a rencontré plus de 150 promoteurs et traité plus de 140 dossiers d’entreprise. Pas moins de 40 projets ont bénéficié d’un accompagnement stratégique et financier, ce qui constitue un record des 20 dernières années. Au total, 432 220 $ ont été investis par l’organisme, entraînant des investissements dépassant les 6,3 M$; un bond de 2 M$ par rapport à 2017.

« Sur un territoire comme le nôtre, il y a beaucoup de petites entreprises et graduellement, ça se multiplie. Du côté de la MRC, des municipalités et des entrepreneurs, on sent qu’il y a un climat positif. On constate un certain un engagement. Il se fait des choses à Mont-Joli et ailleurs dans La Mitis. Il y a un effet d’entraînement. Le positif attire le positif et à travers cela, nous récoltons des résultats vraiment intéressants », observe M. Thibeault.

Plus fort

Après avoir connu des années plus difficiles, avec l’abolition des centres locaux de développement à l’échelle québécoise, le CLD de La Mitis a su tenir le fort malgré les embûches. La communauté mitissienne s’est serré les coudes pour maintenir à flot l’organisme de développement économique.

Le virage amorcé dans la dernière année, qui a permis l’émergence d’un nouveau modèle d’affaires, combiné au changement de nom pour Mitis en Affaires, vient tourner une page et apporte un second souffle. « Ça nous permet d’avoir une vision à plus long terme et d’être capables d’établir des balises qui vont nous permettre de vraiment fonctionner. Avant, on allait voir le monde et on leur présentait ce qu’on avait à leur offrir. Maintenant, notre équipe rencontre les entrepreneurs et on offre la réponse qu’ils veulent avoir. Ce n’est pas nous qui imposons nos choses. Ça devient plus intéressant pour eux. L’entrepreneur se sent à l’écoute et ça fait toute la différence », décrit Jean-Marie Thibeault.

Avec les résultats plus qu’intéressants pour l’année 2018, tous les espoirs sont permis pour répéter l’exploit en 2019. L’organisme demeure toutefois réaliste que des défis demeurent à relever, notamment en matière de recrutement de travailleurs. « Je ne crois pas qu’il y ait une baisse qui s’en vient. Depuis janvier, on a des projets qui passent. La roue est repartie. Si ça se passe comme c’est commencé, je pense qu’on a des chances de s’approcher de ce qu’on a vécu dans la dernière année », estime M. Thibeault.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média