Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 avril 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des citoyens sensibilisés à l’importance des habitats côtiers

©Gracieuseté

Pas moins de 1 107 personnes ont été actives sur la plateforme Côte à Côte, qui s'intéresse aux habitats côtiers du Saint-Laurent.

ENVIRONNEMENT. Le Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire constate une bonne participation des citoyens de l’Est-du-Québec sur la plateforme Côtes à Côtes, dont l’objectif est de faire connaître la fragilité et l’importance des habitats côtiers du Saint-Laurent dans un contexte de changements climatiques.

En 2017, le Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire en collaboration avec les cinq ZIP de la zone marine, Stratégies Saint-Laurent, l’Observatoire global du Saint-Laurent et le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent ont créé cette plateforme citoyenne en ligne, qui se veut un outil web sous forme de carte interactive. Deux ans plus tard, Côtes à Côtes est devenue une communauté engagée comportant 1 107 personnes actives sur la plateforme web et ses réseaux sociaux dont la communauté Surveillance côtière Québec.

Les 1 157 observations (1070 photos et 87 vidéos) partagées sur Côtes à Côtes ont permis de faire connaître une grande diversité d’habitats côtiers, le long du Saint-Laurent. Ces observations, couvrant 25 MRC côtières, représentent des points de vue citoyens, parfois préoccupés, parfois émerveillés, mais toujours soucieux d’en connaître davantage sur la fragilité du Saint-Laurent et d’en prendre soin.

Au cours des prochaines années, l’équipe du comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire s’assurera du bon fonctionnement de la plateforme Côtes à Côtes afin de maintenir cette mobilisation citoyenne riche en partages et en échanges sur le Saint-Laurent. Financé à hauteur de 166 811 $ par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, ce projet d’une durée de deux ans a été rendu possible grâce à la contribution du Fonds d’action québécois sur le développement durable et de son partenaire financier, le gouvernement du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média