Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Moi entrepreneur

Retour

08 avril 2019

Le Groupe Lexis Media - contact@lexismedia.ca

Hugues Ouellet: À la barre d’un restaurant qui fête ses 40 ans

En 1979, la famille Ouellet ouvrait un restaurant Dixie Lee à Mont-Joli. Quarante années plus tard, c’est le fils de Raymond et Lucille, Hugues Ouellet, qui est à la barre (depuis 2002) de cet établissement qui fait maintenant partie du paysage et de l’économie de La Mitis.

Hugues a commencé à travailler à temps partiel au Dixie Lee à l’âge de 14 ans. Inutile de dire qu’il en connaît tous les rouages ! Et dès l’adolescence, il était clair pour lui qu’il prendrait la relève de ses parents. « C’était loin d’être facile au début pour mes parents qui ont dû travailler très fort. Quelques années après l’ouverture du restaurant, en 1981-1982, les taux d’intérêt ont grimpé. En plus, les gens n’avaient pas le réflexe de manger souvent dans les restaurants, à cette époque. Il fallait donc travailler sans relâche, sept jours sur sept », explique Hugues Ouellet.

Heureusement, plusieurs membres de la famille originaire de Sayabec étaient impliqués dans le domaine de la restauration, dont l’oncle de Hugues, Jean-Charles, qui opérait aussi, notamment, un poulailler et un abattoir. L’approvisionnement était ainsi facilité.

Prenant officiellement la relève de ses parents en 2002, Hugues n’a pas ménagé ses efforts non plus. « Quand tu deviens entrepreneur, il faut que tu t’attendes à travailler et à faire des sacrifices. C’est important d’avoir une certaine connaissance en administration mais il faut concentrer tes efforts là où est ta force principale et confier à d’autres les tâches où tu es le moins productif. » Hugues demeure vigilant. « Dans le domaine de la restauration comme ailleurs, la compétition a de bons côtés en nous incitant à améliorer constamment nos produits et à en ajouter de nouveaux. La qualité est primordiale. » Innovateur, M. Ouellet a été le 3e de la franchise Dixie Lee au Québec à acquérir un équipement hyper performant qui lui donne un excellent rendement.

Pour souligner le 40e anniversaire de l’établissement, plusieurs promotions sont prévues en cours d’année. « Je souhaite ainsi redonner à ma clientèle pour la remercier de sa fidélité. »

Q. Quels sont les enjeux particuliers à une entreprise de restauration ?

 

R. Il est important de s’adapter à la demande et aux circonstances. Il faut bien gérer les stocks, éviter d’en manquer, bien sûr, mais aussi limiter les pertes d’aliments. Plusieurs facteurs peuvent affecter l’affluence dans un restaurant, par exemple, des activités qui se déroulent en ville, la période de l’année ou encore, la météo. Avec l’expérience, on peut mieux prévoir les réactions de la clientèle.

Q. Quels sont les avantages et les inconvénients de votre travail ?

 

R. Je suis mon propre patron mais ça ne veut pas dire que c’est facile. Il ne faut surtout pas croire que lorsqu’on est entrepreneur, on travaille quand on veut. Il faut être là, par exemple, lors des longs congés parce que la clientèle sera encore plus nombreuse. D’ailleurs, je préfère ces moments où il faut travailler vite et avec intensité. J’aime aussi le contact avec les gens, c’est ma principale motivation. Mais c’est un secteur exigeant où les normes et les règlements sont nombreux et stricts.

 

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média