Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 avril 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Pénélope McQuade et Alain Labonté de passage à Rimouski

Pénélope McQuade et Alain Labonté

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Pénélope McQuade et Alain Labonté à la librairie-boutique Vénus à Rimouski.

Alain Labonté était de passage à Rimouski pour présenter son nouveau livre, « Moi aussi j’aime les femmes », une correspondance sur les femmes tenue pendant 10 mois avec son amie de longue date, l’animatrice Pénélope McQuade.

Les deux coauteurs ont rencontré les Rimouskoises et Rimouskois à deux reprises, hier (jeudi) soir au Pub Le Saint-Louis, où près de 70 personnes étaient présentes, et ce vendredi, de 11 h à 13 h à la librairie-boutique Vénus.

Alain Labonté, parolier et directeur de sa firme de communications, a déjà publié, il y a deux ans, un premier livre sur le même moule, « Moi aussi j’aime les hommes », avec Simon Boulerice. Il raconte La genèse de ce deuxième opus : « J’avais vu à la télévision des membres de l’État islamique qui avaient capturé un homme en raison de son homosexualité, lui avaient bandé les yeux, attaché les mains, et l'avaient amené au sommet d’une tour et jeté dans le vide, cela m’a choqué. J’ai appelé Simon en lui expliquant qu’on voyait beaucoup de violence et d’intimidation dans les médias, et que les belles histoires on n’en raconte pas trop. Pendant l’écriture, j’ai pensé à faire un autre livre « Moi aussi j’aime les femmes », et j’ai pensé à le coécrire avec mon amie de 20 ans, Pénélope. »

Le livre se veut un espace d'échanges et de réflexion, porteur, à la fois d'indignation, de colère, de solidarité et d'espoir. « Ce n’est pas un manifeste féministe, c’est notre questionnement par rapport à ce monde qui est en transformation concernant les femmes et la condition féminine », explique Pénélope McQuade.

Elle estime que l’on se trouve dans une époque révolutionnaire plusieurs égards, concernant les femmes, les membres de la diversité, les inégalités : « Il semble y avoir un ras-le-bol assez mondial depuis 5-6 ans. On est dans une époque d’ébullition, on va se rappeler longtemps des mouvements comme « moi aussi », de la présidence de Trump et ce que ça a voulu dire pour les femmes et le recul de certains de leurs acquis. On est deux humains, qui font partie de ce monde, nous le regardons, se questionnant à voix haute dans des échanges, ce n’est pas moralisateur. »

Avant de se lancer dans la correspondance, les deux amis se sont rencontrés pour se dire ce qui devait minimalement être dans un livre qui concernerait les femmes : « Le leadership au féminin, la maternité ou la non-maternité dans mon cas, on voulait parler de vieillissement, du mouvement #moiaussi, qui est venu après le début de notre correspondance. On tente de dresser un portrait actuel sur les femmes et ce qu’elles vivent. On avait quelques thèmes, mais en 10 mois d’actualité, de janvier à octobre dernier, il s’est passé plein de choses. »

M, LAbonté affimre déjà qu'il fera paraitre un troisième volet de ces correspondances, « Moi aussi j'aime les vieux.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média