Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

17 avril 2019

René Alary - ralary@lexismedia.ca

La Maison du Spaghetti fête ses 40 ans

Maison du Spaghetti1

©gracieuseté

Le personnel de La Maison du Spaghetti en 1980.

La Maison du Spaghetti fait partie du paysage au centre-ville rimouskois depuis 40 ans. C’est le 6 avril 1979 que le restaurant ouvrait ses portes. 

L’occasion était donc bonne pour le jeune homme d’affaires, Tommy Lemieux-Cloutier, de réunir, dimanche, les artisans de la première heure et plusieurs de ses collaborateurs et employés de toutes ces années. Quelque 60 personnes étaient présentes.

« Il y a lieu d’être fier de ce riche passé et de célébrer ce 40e anniversaire, surtout quand on constate qu’au Québec, 19 restaurants sur 20 ne passent pas cinq ans. Je ne peux que remercier les gens qui ont embarqué dans les changements que nous avons apportés au cours des dernières années, notamment dans notre menu. Notre achalandage a doublé depuis quatre ans », explique celui qui peut compter sur l’appui de sa mère, Ruth Lemieux, qui s’implique à temps plein dans l’entreprise.

Le restaurant n’a connu que trois générations de propriétaires. Pull Lavoie et Michel Dechamplain ont ouvert l’établissement en 1979. Ils l’ont agrandi en 1987 et 1988. Patrice Laflamme, Raynald Doucet et Colette Castonguay en ont fait l’acquisition dans les années 2000. Puis, Tommy L.-Cloutier s’amène en 2015 en tant que copropriétaire.

« Les clients ne recherchent pas seulement un bon repas, ils recherchent une expérience complète. Ils aiment l’endroit et l’ambiance. Je me plais à dire qu’il y a une âme ici », dit-il pour expliquer ce succès à long terme. 

Des notes historiques indiquent que le lot 75 abritait la résidence de Joseph-Adémard Martin en 1887, laquelle a été acquise par un forgeron en 1904, d’où son appellation de Vieille Forge. 

Au fil des ans, La Maison du Spaghetti a fait place à un complexe hôtelier avec l’ajout de L’Auberge de la Vieille Maison en 1999 et du Bistro de la Forge en 2012. Une trentaine d’employés y travaillent sur une base régulière. En haute saison, notamment durant les Terrasses urbaines, ce chiffre monte à 60. 

©gracieuseté

Des travaux, il y a bien des années, à proximité de la Maison du Spaghetti

©Gracieuseté

Une photo du Complexe de la Vieille Forge tel qu’on le retrouve aujourd’hui

©Gracieuseté

Devant, Ruth Lemieux et Tommy Lemieux-Cloutier avec leur personnel.

©Gracieuseté

Une partie de l’intérieur de Maison du Spaghetti

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média