Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

18 avril 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Pris en flagrant délit de vol : Michael Bérubé est déclaré apte à comparaître

Palais RDL

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rivière-du-Loup.

Michaël Bérubé, 26 ans, de Témiscouata-sur-le-Lac, l’individu qui a été pris un flagrant délit de vol dans une résidence de la rue Plourde dans le secteur Notre-Dame-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac, dans la nuit du 9 avril, était de retour en Cour ce jeudi matin à Rivière-du-Loup à la suite de son évaluation psychiatrique qui conclut à son aptitude à comparaître.

Son enquête sur remise en liberté a été reportée au 23 avril. Il passera donc Pâques en détention.

 « Vers 1 h 50, les policiers du poste de la MRC de Témiscouata ont été appelés sur les lieux d'une possible introduction par effraction survenue dans une résidence de la rue Plourde dans le secteur Notre-Dame-du-Lac à Témiscouata-sur-le-Lac. Rendus sur place, les policiers ont tôt fait de constater qu'un individu était toujours présent dans la résidence dont les propriétaires étaient absents. L'individu, à la vue des policiers, a tenté de prendre la fuite, mais après une poursuite à pied qui a duré quelques secondes, il a finalement été rattrapé et arrêté par les policiers. Il était seul », relatait le porte-parole de la SQ, le sergent Claude Doiron, le 9 avril au matin.

Lors de son arrestation, l’homme de 26 ans était en possession de divers objets qu'il venait de dérober dans la résidence ainsi que de quelques comprimés de méthamphétamine.  « L'individu suspect a par la suite été conduit au poste de la SQ pour interrogatoire, ce dernier un homme âgé 26 ans provenant de même secteur, est bien connu des policiers, son arrestation pourrait également permettre de résoudre un autre vol par effraction perpétré la veille dans un édifice à logement de Témiscouata-sur-le-Lac. Aujourd'hui (mardi), un enquêteur et un technicien du service de l’identité judiciaire sont rendus sur place afin de faire l’enquête sur cette affaire », précise le sergent Doiron.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média