Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

19 avril 2019

La première aux Huskies 5-1

Huskies Rouyn-Noranda Oceanic Rimouski

©Jean-François Vachon - L'Avantage Rimouski

Jimmy Huntington a privé le gardien Samuel Harvey d'un jeu blanc, en 3e période.

Les champions de la saison régulière, les Huskies de Rouyn-Noranda, ont enlevé le premier match de la série demi-finale 4 de 7 contre l’Océanic de Rimouski, l’emportant 5-1 dans un match où les locaux ont surpassé les visiteurs, maintenant leur habitude de marquer 5 buts par match contre Rimouski cette saison.

C’était 4-0 après 40 minutes et Joël Teasdale a ajouté un 2e but dans ce match pour faire 5-0, en avantage numérique. Jimmy Huntington a privé Samuel Harvey d’un jeu blanc à 10:46 de la 3e période, sur une passe de Charle-Édouard D’Astous. Plusieurs accrochages dans ce match et même en 3e période, avec un grand total de 9 jeux de puissance aux locaux contre 4 aux visiteurs. Maintenant que la glace est brisée pour cette série, il sera intéressant de voir comment les deux formations se présenteront demain soir (samedi) pour le match # 2.

UN MAUVAIS MATCH DE L’OCÉANIC

« Un mauvais match de hockey. On a donné un mauvais but en partant. On prend tout de suite après une pénalité de 4 minutes à 200 pieds de notre filet pour bâton élevé accidentel. On deux fois dans le match des 4 minutes et ils ont mis le match hors de portée. » Serge Beausoleil ne se cache pas la tête dans le sable. Les siens n’ont pas offert la performance attendue. Les visiteurs ont-ils été un peu intimidés par les Huskies ? « Je pense qu’il faut que ce soit ça. Bien franchement, on ne connectait pas ce soir. Il ne donne rien de suranalyser. On a eu nos chances de marquer, de très belles, par Lepage et MacKinnon. On n’a pas enfilé l’aiguille, ce qui nous aurait ramenés rapidement dans le match. Et après, on a joué avec beaucoup de frustration tout au long du match. On a très mal réagi là-dedans. »

Publicité

Défiler pour continuer

L’Océanic a consenti pas moins de 9 avantages numériques aux locaux, ce qui n’aide pas sa cause. Et pour Serge Beausoleil, l’équipe tire de l’arrière 1-0 dans cette série et le match # 2 débute à 0-0. « On peut mieux jouer que ce qu’on a montré. Rouyn-Noranda a eu le dessus clairement et il fut remettre les livres à zéro et reprendre ça. » Quant au retrait de Colten Ellis après le 3e but, le Nic en chef explique que c’était d’abord et avant tout pour secouer son équipe.

La série continue demain soir, à 19 h à Rouyn-Noranda.

PÉRIODE EN DEUX TEMPS

Tel qu’on s’y attendait, la tempête Huskies a fait rage dès le début du match, appuyée par une foule impliquée et bruyante et ceci expliquant cela, les locaux ont rapidement pris les devants 2-0 avec deux buts rapides. D’abord, Joël Teasdale, dans le coin à la droite de Colten Ellis, reçoit la rondelle et viendra déjouer le gardien dans une belle manœuvre, ayant été totalement seul pour ouvrir le pointage avec l’aide de Rafaël Harvey-Pinard à 2:17. Parker Bowman écopera par la suite d’une double pénalité pour bâton élevé et dans la première, Félix Bibeau a laissé partir un bon lancer frappé alors qu’il y avait lourde circulation devant Ellis qui n’a rien pu faire. C’est 2-0 à 4:21 et à la première pause de 45 secondes, les tirs sont de 5-0 à 6:55. Ils sont allés à 8-0 peu de temps après.

L’Océanic a eu droit à un premier avantage numérique, ce qui lui a permis d’installer du rythme, y allant d’abord de 4 lancers, mais sans déjouer Samuel Harvey. Carson MacKinnon a l’occasion de s’échapper, mais n’a pu exploiter son revers. Deuxième jeu de puissance pour l’Océanic, mais encore là, le gardien et la défensive donnent du fil à retordre à l’attaque des visiteurs qui termineront avec un déficit de 2 buts, et un retard de 11-15 dans les lancers. Mais admettons que depuis le milieu de la période, l’Océanic s’est fait voir et certainement que ce sera discuté dans le vestiaire. Une question : pourquoi le public de Rouyn-Noranda hue-t-il le jeune Alexis Lafrenière ? Il a droit à ce traitement à chaque fois qu’il touche à la rondelle. Enfin…

MEILLEURE DEUXIÈME, MAIS MÊME RÉSULTAT

L’Océanic a joué une meilleure deuxième période, mais les Huskies ont doublé leur avance avec deux buts. D’abord un but d’un angle impossible, du coin droit de Colten Ellis qui, déjà sur les genoux, voit la rondelle passer au-dessus de son épaule et c’est 3-0 avec le 5e de Jakub Lauko, sans aide, à 4:07. Serge Beausoleil décide de rappeler son gardien et Tristan Bérubé prend place et il recevra 12 lancers et cédera une fois après un très bon arrêt. Un premier en séries de Jacob Neveu sur un retour de lancer à 16:05.

Rimouski a eu un bon contrôle de la rondelle pendant plusieurs minutes, permettant notamment un premier 2 contre 1 en désavantage numérique de Paré et Lepage et il y a eu un autre 2 contre 1 plus tard par Garneau et D’Astous, mais ces deux chances n’ont pas profité. L’Océanic a dû jouer une 2e fois dans le match à court d’un homme pendant 4 minutes sur un bâton haut accidentel, mais n’a permis que 2 lancers dans ces 4 minutes. C’est donc 4-0 après 40 minutes pour les locaux qui dominent 31-20 dans les lancers.

PROLONGATION…

.- Les absents à l’alignement de l’Océanic sont les joueurs retranchés Zachary Massicotte, Eliott St-Pierre et Frédéryck Janvier… .- Les absents à l’alignement des Huskies sont Mathieu Gagnon, Peter Abbandonato (malade) et Ryan MacLellan… .- Le gardien partant de l’Océanic est Colten Ellis (8-1-0) avec des moyennes en séries de 1,83 but alloué et ,930 en efficacité… .- Le gardien partant des Huskies est Samuel Harvey (8-2-0) avec des moyennes de 1,43 buts alloués et ,934 en efficacité… .- Les arbitres du match sont Nicolas Dutil (25) et Jean-Philippe Sylvain (4)… .- Les deux équipes (en séries cette année) présentent des séquences de 8-1-0 pour l’Océanic et de 8-2-0 pour Huskies… .- Sur la route en séries, l’Océanic affiche 5-0-0 tandis que à domicile, Rouyn-Noranda est 4-10-0… .- En avantage numérique, Rimouski affiche 22,2 % contre 41,3 % pour Rouyn-Noranda… .- En désavantage numérique, Rimouski affiche 78,4 % contre 8.6,4 % pour les Huskies…  .- La série oppose la 2e équipe la plus vieille de la LHJMQ en Rouyn-Noranda à 18,54 ans de moyenne d’âge contre 5e plus vieille en Rimouski à 18,43 ans de moyenne d’âge…

STATISTIQUES DU MATCH…

But Rimouski             0 – 0 – 1 = 1

But Huskies                2 – 2 – 1 = 5

Lancers Rimouski       11 – 9 – 12 = 32

Lancers Huskies         15 – 16 – 12 = 43

Lancers dangereux     13 – 6 Huskies

Mise en jeu                 33 – 31 Huskies

Mise en échec             21 – 19 Huskies

Jeu de puissance         0 / 4 RIM et 2 / 9 R-N

Assistance                  3 191 personnes

Étoiles : Joël Teasdale RN, Samuel Harvey RN et Justin Bergeron RN

Multi points Rimouski : aucun

Prochain match de cette série : samedi 20 avril à 19 h 00 à Rouyn-Noranda – Match # 2

INFORMATIONS…

.- Le Drakkar de Baie-Comeau a tracé un bilan positif sur le plan administratif de sa dernière saison, tout en ne niant pas que l’élimination rapide en séries laisse des traces chez les dirigeants, les joueurs et les supporteurs… Contrairement aux attentes, le rôle du directeur général, Steve Ahern, a été à peine effleuré dans cette rencontre de presse, ce qui laisse entendre qu’il devrait poursuivre son expérience avec l’équipe où il travaille depuis 10 ans… .- Pour ceux qui ont raté l’événement : le choix # 1 au prochain repêchage de la LHJMQ, le 08 juin à Québec, appartient aux Sea Dogs de St John, devant les Foreurs de Val-d’Or, les Wildcats de Moncton, les Olympiques de Gatineau et les Cataractes de Shawinigan… Au boulier, c’est la formation de St John, avec 5 %, qui avait le moins de chance d’enlever le 1er choix de ce repêchage. Les dirigeants de cette équipe des Maritimes sont excités face au fait de parler en premier à Québec… À moins de changement(s) d’ici là, et même sur place, Rimouski parlera au 14e rang en première ronde, à moins que ce choix soit transigé d’ici là… C’est d’ailleurs une transaction qui a permis à St John de repêcher en premier – avec le concours du boulier – considérant que les chiens de mer avaient obtenu le choix du Titan de Bathurst… Trois jours à peine après avoir subi l’élimination en 5 matchs contre l’Océanic de Rimouski, la direction de Cap-Breton a limogé son directeur général et entraîneur-chef, Marc-André Dumont et son adjoint, Brent Hughes. Dumont occupait ses fonctions depuis 7 ans et Hugues depuis 3 ans… Le président de l’équipe, Gerard Shaw, a indiqué que quoique difficile soit telle décision, c’était la solution à mettre en place en regard des intentions de l’équipe pour le futur… Dumont termine sa dernière saison avec un dossier de 40-22-1-5 pour une 7e place au classement général en saison. La formation a disposé de Charlottetown en 6 matchs en 1re ronde des séries avant de subir l’élimination en 5 contre Rimouski…

Ronde # 3 - Demi-finales

   

VENDREDI  19 avril 2019

 

Série

Rimouski

1

R-Noranda

5

 

0-1

Halifax

1

Drummondville

3

 

0-1

SAMEDI 20 avril 2019

     

Rimouski

 

R-Noranda

     

Halifax

 

Drummondville

     

MARDI 23 avril 2019

     

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

MERCREDI 24 avril 2019

   

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

VENDREDI 26 avril 2019 *

   

Rimouski

 

R-Noranda

     

Halifax

 

Drummondville

     

DIMANCHE 28 avril 2019 *

   

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

MARDI 30 avril 2019 *

     

Rimouski

 

R-Noranda

     

Halifax

 

Drummondville

     

 

Commentaires

20 avril 2019

Christian

Je n'ai vraiment pas apprécié les hues à l'endroit du jeune Alexis Lafreniere, ce n'est pas seulement impoli c'est même COLON.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média