Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

20 avril 2019

L’Océanic perd avec 40 secondes à jouer

Alexis Lafrenière

©Archives

Un but et une passe ce soir pour Alexis Lafrenière dans le revers in extremis de l'Océamic.

Un 2e but de Félix Bibeau avec 40,4 secondes à jouer a brisé une égalité de 3-3 – crée d’ailleurs par Bibeau en 2e, et les Huskies de Rouyn-Noranda ont remporté une victoire de 4-3 sur l’Océanic de Rimouski qui tire maintenant de l’arrière 0-2 dans cette série 4 de 7 qui se poursuivra à Rimouski.

On a eu droit à de tout en 3e. D’abord, les locaux ont pratiqué une occupation du territoire adverse pendant de longs moments en première moitié de 3e, mais l’Océanic a eu ses chances dans cette période, notamment de Jeffrey Durocher, de Radim Salda et Dmitry Zavgorodniy, mais l’équipe en sort les mains vides dans une période dominée 13-11 par les locaux dans les tirs.

L’Océanic a eu chaud en début de 3e, alors que Radim Salda quitte, vraisemblablement blessé au haut du corps (possiblement une épaule), mais il reviendra rapidement au jeu. Il a eu ses chances d’égaler la marque, mais comme ses équipiers, il faudra reprendre ça à la maison.

DE TRÈS BON AVANCÉS CHEZ LES BLEUS

Si Serge Beausoleil n’a pas apprécié le premier match de cette série, vendredi soir, il a plus de commentaires positifs après le revers de ce soir, nonobstant qu’il soit survenu avec à peine 40 secondes à jouer. « Très bon match de hockey. Nos trois buts sans riposte en 2e période nous ont remis dans le match, on jouait de mieux en mieux, plus le match avançait. Je m’explique mal cette bourde-là en fin de match. » Une bourde qui a coûté la victoire et un retard de deux gains dans cette série au lieu d’une probable égalité.

Combien de fois d’ailleurs, les joueurs de l’Océanic ont eu le but de la victoire sur le bout de leur palette dans les deux ou trois dernières minutes, surtout, mais également auparavant en 3e période. « On a été bien devant le filet adverse ce soir. Notre jeu était beaucoup mieux structuré. Beaucoup de bonnes choses dans ce match-là. Cependant, le but en fin de 2e période – qui a égalé la marque 3-3 – survient sur un revirement très très coûteux et il nous a fait mal et malgré tout ça, nous sommes revenus avec du jeu solide en 3e période. On a eu plusieurs chances, mais il y a trois de nos gars qui font des erreurs sur le but vainqueur et on parle là de gars de premier plan. »

Serge Beausoleil s’accorde à dire que plusieurs joueurs lui ont donné du gros hockey ce soir, notamment les Salda, Durocher et Gagnon, pour ne nommer que ceux-là. « Effectivement et on pourrait rejouer ce match-là et ne pas avoir la même fin, avoir une fin beaucoup plus heureuse. Le match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. On a fait de gros avancés ce soir pour un match extrêmement serré et on s’en retourne chez nous pour y jouer le match le plus important de la série. »

L’équipe entre à Rimouski dans les prochaines heures et aura congé dimanche, avant de revenir sur la glace lundi en entraînement.

MEILLEURE 1re PÉRIODE

L’Océanic a joué une meilleure première période de route qu’hier, même s’il faut déplorer qu’il ait accordé 3 jeux de puissance aux locaux, dont un de deux hommes pendant 1:03 et deux des trois pénalités ont été écopées en zone adverse. Avant les deux dernières pénalités, Patrik Hrehorcak y va de son 4e des séries, à 9:17, profitant une couverture défensive généreuse. Si l’Océanic ne pouvait contester ses trois pénalités, il en avait long à dire contre les non-appels des arbitres sur au moins trois infractions flagrantes des locaux, ce qui a soulevé notamment l’ire de Serge Beausoleil qui, debout sur son banc, a donné sa façon de penser à Simon Tartre.

Jeffrey Durocher, Jimmy Huntington notamment ont eu de bonnes chances de marquer. Les tirs sont de 14-9 pour les locaux et les statisticiens de la rencontre sont peu généreux dans certains aspects, ne donnant qu’un tir dangereux de chaque côté. C’est donc 1-0 après une période et l’Océanic a de belles choses à discuter dans le vestiaire.

TOUT UN REVIREMENT

Il n’a fallu que 27 secondes aux Huskies pour doubler leur avance, Noah Dobson a profité d’un dégagement raté pour y aller d’un bon tir. Un 4e jeu de puissance aux Huskies ne leur profite pas et Alexis Lafrenière y va d’un superbe jeu pour, d’un revers, marquer, aidé de Jimmy Huntington à 8:55 et c’est 2-1, Et dès la mise en jeu, l’Océanic force le jeu et un lancer de Carson MacKinnon frappe la baie vitrée au-dessus du but adverse et la rondelle frappe le gardien, sur des passes d’Anthony Gagnon et Zachary Massicotte. Donc, en 11 secondes, le match est égal 2-2.

 Et profitant d’un premier jeu de puissance, Anthony Gagnon y va d’un bon tir sur réception et marque, aidé d’Alexis Lafrenière et Charle-Édouard D’Astous à 13:49 et c’est 3-2. D’Astous est ensuite puni pour avoir donné de la bande, mais l’Océanic se défendra encore avec succès, mais une défensive trop généreuse après la fin de cette punition permettra à Félix Bibeau de marquer son 7e des séries et revoilà le pointage égal 3-3. Sévère accrochage au but de Colten Ellis à 18:43, et D’Astous de même que Garneau, de même que Bibeau et Harvey-Pinard sortent avec des mineures. Mais la feuille de pointage est un peu mêlée car cette échauffourée s’est produite à 18:43 et on annonce une autre punition à D’Astous à 20:00 pour bâton élevé, alors qu’il est au vestiaire depuis 77 secondes.

L’Océanic est venu à cheveu de reprendre les devants, alors que Salda et Huntington, à tout le moins, en désavantage numérique, ratent des chances inouïes de marquer. La période se termine sur une sévère mise en échec quasi par-derrière sur Alexis Lafrenière, geste non puni. Lafrenière a été long à se relever et l’arbitre d’office n’a eu d’autre réaction que de lui indiquer à plus d’une reprise d’aller rejoindre son banc. Que d’émotions ! La période se termine 3-3 et Rimouski aura soutiré 2 jeux de puissance contre 7 pour les adversaires. Les lancers sont de 31-20 pour les Huskies. Avec autant d’avantages numériques, on comprendra.

PROLONGATION…

.- Les absents à l’alignement de l’Océanic sont les joueurs retranchés Nathan Ouellet, Eliott St-Pierre et Frédéryck Janvier. Zachary Massicotte fait un retour en action, de sorte que l’équipe jouera à 7 défenseurs et 11 attaquants… .- Les absents à l’alignement des Huskies sont Peter Abbandonato (malade), Ryan MacLellan et William Rouleau… .- Le gardien partant de l’Océanic est Colten Ellis (8-2-0) avec des moyennes en séries de 2,04 buts alloués et ,925 en efficacité… .- Le gardien partant des Huskies est Samuel Harvey (9-2-0) avec des moyennes de 1,39 but alloué et ,939 en efficacité… .- Les arbitres du match sont Dominick Bédard (10) et Simon Tartre (37)… .- Les deux équipes (en séries cette année) présentent des séquences de 8-2-0 pour l’Océanic et de 8-2-0 pour Huskies… .- Sur la route en séries, l’Océanic affiche 5-1-0 tandis que à domicile, Rouyn-Noranda est 5-1-0… .- En avantage numérique, Rimouski affiche 19,5 % contre 38,2 % pour Rouyn-Noranda… .- En désavantage numérique, Rimouski affiche 78,3 % contre 87,8 % pour les Huskies… .- Les Huskies comptent sur 3 joueurs de 20 ans et 12 joueurs de 19 ans, comparativement à Rimouski qui annonce 3 joueurs de 20 ans et 10 joueurs de 19 ans…

STATISTIQUES DU MATCH…

But Rimouski             0 – 3 – 0 = 3

But Huskies                1 – 2 – 1 = 4

Lancers Rimouski       9 – 11 – 11 = 31

Lancers Huskies         14 – 17 – 13 = 44

Lancers dangereux     11 – 4 Huskies

Mise en jeu                 41 – 38 Huskies

Mise en échec             28 – 21 Huskies

Jeu de puissance         1 / 4 RIM et 0 / 7 R-N

Assistance                  3 161 personnes

Étoiles : Félix Bibeau RN, Noah Dobson RN et Jimmy Huntington RIM

Multi points Rimouski : Alexis Lafrenière (1-1), Anthony Gagnon (1-1)

Prochain match de cette série : mardi 23 avril à 19 h 30 à Rimouski – Match # 3

INFORMATIONS…

.- La confrontation en saison régulière entre l’Océanic et les Huskies a favorisé ces derniers 20-7 dans les buts marqués et alloués et 147-127 au niveau des lancers, en 4 matchs… Toujours en saison régulière, les Huskies ont été 8 en 24 en avantage numérique contre 4 en 16 pour l’Océanic… L’Océanic a remporté 132 des 257 mises en jeu entre les deux équipes contre 125 en 257 pour les Huskies… Enfin, signalons que cela frappé  souvent n ces 4 matchs de la saison, à savoir 101 mises en échec par l’Océanic contre 97 aux Huskies… .- Plusieurs s’interrogent sur la place de St John comme 1er choix over all au prochain repêchage de la LHJMQ le 08 juin. Oui, ce n’est pas la première fois, ayant occupé cette fonction en 2005 pour Alex Grant, 2006 pour Yann Sauvé, 2007 pour Simon Després, 2014 pour Luke Green et 2015 pour Joseph Veleno. Ce sera qui, en 2019 ???... .- Au niveau des observateurs qui suivent à la fois la LHJMQ et la LHMAAQ, on indique que la cuvée 2019 vers ce repêchage de la LHJMQ est intéressante, même de haut niveau pour les 6 à 10 premiers choix. Ce sera donc à surveiller. Et on peut comprendre que certaines équipes dont les Remparts de Québec travaillent pour grimper dans les rangs de sélection…

Ronde # 3 - Demi finale

   

VENDREDI  19 avril 2019

 

Série

Rimouski

1

R-Noranda

5

 

0-1

Halifax

1

Drummondville

3

 

0-1

SAMEDI 20 avril 2019

     

Rimouski

3

R-Noranda

4

 

0-2

Halifax

5

Drummondville

4

P2

1-1

MARDI 23 avril 2019

     

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

MERCREDI 24 avril 2019

   

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

VENDREDI 26 avril 2019 *

   

Rimouski

 

R-Noranda

     

Halifax

 

Drummondville

     

DIMANCHE 28 avril 2019 *

   

R-Noranda

 

Rimouski

     

Drummondville

 

Halifax

     

MARDI 30 avril 2019 *

     

Rimouski

 

R-Noranda

     

Halifax

 

Drummondville

     

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média