Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Moi entrepreneur

Retour

23 avril 2019

Le Groupe Lexis Media - contact@lexismedia.ca

Alexina Sirois et Guillaume Sirois : Un entrepreneuriat d’équipe qui rapporte

Le Supermarché Sirois fait partie du paysage rimouskois depuis 62 ans. Cette entreprise familiale, qui affiche la bannière Metro, continue de se démarquer dans un secteur d’activités de plus en plus concurrentiel.

On en est à la troisième génération de propriétaires. Après le fondateur, Jean-Baptiste, puis ses garçons Bruno et Nelson, c’est au tour de leur enfant respectif, Guillaume et Alexina, d’être à la tête de l’entreprise depuis 2017.

« Dans notre cas, on peut parler d’un Nous entrepreneurs, un entrepreneuriat d’équipe avec les défis que ça amène et les bons coups que ça peut apporter. Il y a l’entraide entre nous deux, le fait qu’on peut se défier et qu’on se complète, sans oublier que ça nous donne plus de temps pour nous occuper de notre clientèle et de nos employés ainsi que pour nous impliquer dans la communauté. Être entrepreneur, c’est super intéressant. À deux, ça l’est encore plus », explique Guillaume.

« On a chacun nos champs d’expertise, mais il faut être polyvalent, car on se donne le défi d’être sur place sept jours sur sept. Chaque jour d’opération, un de nous deux est présent », poursuit sa cousine, Alexina qui s’occupe de la comptabilité et des finances tandis que Guillaume touche davantage aux opérations et à la gestion des employés.

Les deux ont derrière eux un très bon bagage académique, un prérequis dans la réussite entrepreneuriale. Guillaume a fait toutes ses études à Rimouski. Il a en poche un baccalauréat en administration et une maitrise en gestion des personnes en milieu de travail à l’UQAR. Le parcours d’Alexina a été moins aligné sur l’entreprise puisqu’elle a étudié en psychoéducation à l’Université du Québec à Trois-Rivières.  « Je suis revenue à la maison pour travailler dans mon domaine. Nos parents pensaient à leur retraite. Ils ont sondé le terrain pour voir si des gens dans la famille voulaient prendre la relève. C’est à partir de là que je me suis réorientée. Je suis allée me chercher un certificat en administration et je compléterai l’an prochain, tout en travaillant, un baccalauréat aussi en administration. »

Ils estiment qu’il faut sans cesse regarder en avant. « Il faut juste garder en tête qu’on ne doit pas être figé dans le temps. Les défis qu’on a aujourd’hui ne sont pas les mêmes que ceux de nos parents. Aujourd’hui, on a des défis de pénurie de main-d’œuvre. Dans les années ’80, nos pères affichaient un poste et, dans la même journée, ils recevaient une dizaine de candidatures. Chaque époque a son défi et il faut progresser là-dedans », souligne Guillaume.

« Nous avons une clientèle très diversifiée, qui a des habitudes de vie différentes. Certains magasinent avec le circulaire papier, d’autres utilisent davantage l’ère numérique. Il faut être en mesure de s’ajuster à tout ça afin d’offrir une expérience en magasin agréable et efficace pour tous nos clients », ajoute Alexina.

Ils prônent l’achat local. « Nous sommes 100 % rimouskois, associés à une bannière 100 % québécoise. C’est une fierté pour nous et c’est plus facile d’être à l’écoute des partenaires locaux. On veut continuer d’être des leaders dans notre domaine à Rimouski, continuer de travailler sur notre réputation basée sur le service à la clientèle et des valeurs humaines de proximité. »

Un conseil à des jeunes qui veulent se lancer en affaires ?

De ne pas se lancer en affaires pour se lancer en affaires. Ça te prend une passion.

Des enjeux particuliers à ce qu’on pourrait appeler l’entrepreneuriat familial ?

Ce n’est pas parce qu’on a le même nom de famille que ça fait de nous des entrepreneurs complémentaires. Il faut s’assurer qu’il y a une chimie entrepreneuriale entre les membres d’une famille, car avoir une entreprise est d’abord et avant tout un défi administratif et non familial. Par ailleurs, les vraies personnes qui font vivre nos valeurs d’entreprise familiale sont nos 60 employés. On est chanceux d’avoir une équipe aussi engagée. Toutefois il ne faut rien prendre pour acquis et toujours s’impliquer à 110 % pour qu’ils croient et adhèrent entièrement à ces valeurs afin que notre clientèle le vive à chaque visite.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média