Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 avril 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Grande Place : Harold LeBel n’interviendra pas dans le dossier

À droite, le centre commercial La Grande Place, côté nord-est.

©Adeline Mantyk

Le député de Rimouski, Harold LeBel, n’interviendra pas dans le dossier du terrain de la Grande Place ni ne prendra position au sujet du projet de loi (bill) privé qui devrait être déposé à l’Assemblée nationale du Québec.

Le député de Rimouski informe la population et les intervenants du dossier qu’il ne prendra aucune prise de position publique ou privée et n’interviendra pas indirectement ou directement dans le dossier du terrain de la Grande Place.

C'est l’attaché politique au bureau du député de Rimouski, Samuel Ouellet, qui assurera les suivis pour l’avancement du dossier et s’en remettra exclusivement au député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, qui a accepté de parrainer le projet de loi. M. Bérubé sera le seul à intervenir sur ce dossier à partir de maintenant.

Commissaire à l'éthique

M. LeBel a demandé à la Commissaire à l’éthique et à la déontologie son avis sur l’attitude à adopter dans le cadre du projet de loi d’intérêt privé concernant la Ville de Rimouski et le projet de la Grande Place, puisqu'il est lui-même partie prenante du projet, étant un propriétaire riverain.

Selon le bureau du député, l’avis que la Commissaire a livré verbalement stipule que le député devra transférer la responsabilité totale à un des membres de son bureau et lui donne la charge exclusive du dossier Réseau Sélection/Grande Place, qu’un cloisonnement étanche devra être instauré dans le bureau et autour du député. « Il ne doit pas discuter de ce dossier avec son équipe, des citoyens, des intervenants sociaux ou ses collègues à l’Assemblée nationale. Il ne doit pas en être informé non plus. Il doit référer les requérants vers la personne responsable du dossier de son bureau. »

L’avis de la commissaire note également qu’aucune discussion de ce dossier ne devra avoir lieu entre les membres du bureau du député pour éviter d'éventuelles fuites d’informations, que le responsable du dossier devra se référer au député Pascal Bérubé pour ce qui est de ce dossier, et que le député Bérubé sera l’intervenant autorisé pour les actions politiques officielles. La Commissaire a également demandé que l’équipe soit informée de cette procédure et de l’appliquer sur-le-champ.

Avis de présentation

L’avis de présentation du projet de loi d’intérêt privé a été publié le 24 avril. Le maire de Rimouski, Marc Parent, affirmait hier (jeudi) ne pas souhaiter faire de commentaire au sujet du contenu du projet de loi avant a fin de sa rédaction. C’est la firme Morency, société d’avocats, qui agit comme procureur de la Ville dans le dossier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média