Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

02 mai 2019

« Notre équipe a livré la marchandise cette saison ! » - Serge Beausoleil

Serge Beausoleil

©Océanic - FolioPhoto

Si bien sûr Serge Beausoleil aurait souhaité voir l'Océanic en finale, il a livré un bilan hockey positif et optimiste quant à la 24e saison de l'équipe.

C’est un message positif et optimisme qu’a livré le directeur général et entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, lors de la rencontre de presse où l’organisation a livré son bilan, tant sur point administratif qu’au point de vue hockey.

Serge Beausoleil a ouvert son exposé en rappelant une citation livrée au bilan de 2017-2018 : « C’est pourquoi, en définitive, nos séries éliminatoires s’inscrivent dans la trajectoire gagnante d’une équipe méritoire en devenir. Qu’à cela ne tienne; l’Océanic de Rimouski sera à surveiller en 2018-2019! »

Et, de dire Serge Beausoleil, « si c’est sur cette phrase que s’est conclu le bilan de la saison 2017-2018 l’an dernier, force est d’admettre que notre équipe a livré la marchandise cette saison. »

Bien sûr, les solides performances d’Alexis Lafrenière combinées au brio de Colten Ellis et Dmitry Zavgorodniy sont à prendre en compte. Et le directeur général d’affirmer que « l’addition de solides vingt ans comme Jimmy Huntington et Olivier Garneau est venue épauler avec brio le capitaine Charle-Édouard D’Astous. Une équipe équilibrée et soudée. Voilà quelques-uns des aspects qui expliquent une excellente saison de 92 points et l’atteinte du carré d’as par l’Océanic de Rimouski. »

Serge Beausoleil n’a pu ignorer de très beaux moments qui ont caractérisé cette dernière campagne dite en crescendo.  « Nos séquences victorieuses sur la route, la classique hivernale à Saint-Tite, le record de Charle-Édouard D’Astous au dernier match de la saison et cette sensationnelle victoire en 4e période de prolongation contre Chicoutimi. Voilà autant de moments forts qui ont jalonné un parcours unique pour l’équipe de toute une région. »

Rappelant que la 24e saison était sous l’objectif de l’organisation de voir grandir les joueurs à travers les maints écueils qui forgent l’identité et la force d’une formation en devenir, « l’Océanic de Rimouski a certes évolué cette année pour devenir une meilleure équipe. Cependant, notre quête demeure la même. Et cette quête s’apparente en cela à celle de tous joueurs, soit l’atteinte d’objectifs et de défis sans cesse renouvelés, étape par étape, effort par effort. C’est la poursuite de l’Excellence. »

Le directeur général indique que de très importantes étapes ont été franchies cette saison. Elles coïncident également avec un changement de garde où l’on assiste au départ d’une dizaine de joueurs. En effet, il y a trois joueurs de 20 ans dans l’alignement qui ne reviendront pas et au moins 7 des 10 joueurs de 19 ans qui ne pourront endosser le chandail de l’Océanic la saison prochaine.

Ce qui fait que les hommes de hockey de l’équipe de toute une région ne connaîtront pas un été tranquille. Ils seront loin d’une saison dite morte. Il y aura du travail à faire, considérant le nombre important de places qui seront disponibles dans un mois, au moment des assises annuelles de la LHJMQ à Québec.

L’Océanic ne s’y présente pas les poches vides. Ainsi, les joueurs de 19 ans seront sur la table au niveau des transactions devant mener à trouver des joueurs expérimentés pour combler les postes qui seront vacants. « Une banque de choix très enviables et de nombreux joueurs de qualité disponibles nous permettront de relever de nouveaux défis pour la saison 2019-2020, la 25e de l’Océanic de Rimouski » d’insister Serge Beausoleil.

Ainsi, l’Océanic devrait parler une fois en 1re ronde (14e), aucunement en 2e ronde, une fois en 3e ronde, une fois en 4e ronde et deux fois en 5e ronde, pour 5 choix en 5 rondes. Après un silence en 6e ronde, Rimouski pourrait parler une fois en 7e ronde et 2 fois en 8e ronde, tout en ayant des choix dans les 6 rondes suivantes. N’oublions pas non plus le repêchage américain dans les jours qui suivront l’encan de la LHJMQ et enfin, le repêchage international avant la fin de juin.

« L’avenir est toujours aussi prometteur à Rimouski. Mais pour répondre aux attentes élevées de nos partisans, il faudra aussi améliorer notre culture, notre leadership et notre discipline. C’est un passage obligé vers les plus grands honneurs. »

À ce dernier élément, Serge Beausoleil en a assez de voir son club enlever le titre d’équipe la plus punie du circuit, une chose qu’il avait souhaité changer cette saison. Il devra réussir la saison prochaine, d’autant plus que c’est une demande formelle du conseil d’administration et des dirigeants de l’équipe.

Quelque chose nous dit qu’on ne s’ennuiera pas, d’ici la fin de juin.

* Voir texte sur le bilan administratif : https://www.lavantage.qc.ca/article/2019/04/30/bilan-administratif-sur-une-note-tres-positive

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média