Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

03 mai 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

L’ex-Océanic Sébastien Roy directeur d’un bureau de projets chez TELUS à Rimouski

Sébastien Roy famille

©Gracieuseté

Sébastien Roy avec sa conjointe Myriam Albert et leurs enfants Thomas-James et Hélèna.

NDLR-L’Avantage en ligne poursuit sa série de portraits d’ex-joueurs de l’Océanic afin d’informer les partisans de ce que sont devenus leurs favoris, autant sur le plan du hockey, que de la vie professionnelle et familiale. Nous commençons notre tour d’horizon par des joueurs de la toute première saison de l’Océanic, celle de 1995-96. Des joueurs qui ont aujourd’hui 40 ans et plus.

L’ex-défenseur de l’Océanic de Rimouski et Rimouskois d’origine, Sébastien Roy, est à l’emploi de TELUS à Rimouski depuis 15 ans, dont les six dernières en tant que directeur d’un bureau de projets.

« Je dirige une équipe d’une douzaine de personnes. Nous travaillons sur le développement de projets et de technologies pour nos produits et services », indique le fils de Christine Dubé et Antoine Roy maintenant âgé de 40 ans.

En parallèle à sa carrière chez TELUS, Sébastien s’apprête à se lancer en affaires avec deux associés, dont son beau-frère, pour lancer une nouvelle application pour faciliter la réservation de voyages de golf en ligne. « Je me suis découvert une nouvelle passion, le golf. Je fais souvent des voyages de golf et je me suis rendu compte que c’est souvent compliqué de tout trouver sur le web pour faire nos réservations. Nous voulons faciliter le tout avec l’application My Buddies Trip qu’on prévoit lancer en juin prochain », indique-t-il.

Des blessures ont mis un terme à la carrière de hockeyeur de Sébastien après plusieurs saisons dans le calibre senior dans la région à Rivière-du-Loup, Mont-Joli, Amqui, Causapscal et Matane. « J’ai eu des belles années à Amqui où nous avons gagné deux championnats avec Normand Boulianne. Je n’ai pas patiné depuis quatre ans, mais mon petit gars commence à patiner alors ça pourrait me redonner la piqûre », dit-il.

Sébastien a joué son hockey mineur avec Mathieu Garon, d’abord à Rimouski, puis dans le midget AAA à Jonquière. « Dans ce temps-là, il fallait quitter la région à 15 ans. C’était important pour moi de revenir faire ma vie à Rimouski après le hockey. À Jonquière, je jouais notamment avec David St-Onge et Dave Malenfant, que j’ai ensuite retrouvés avec l’Océanic », précise celui qui a amorcé sa carrière dans la LHJMQ avec les Foreurs de Val-d’Or avant de s’amener à Rimouski à la mi-saison en 1995-96. Il a ensuite été échangé aux Voltigeurs de Drummondville avant de revenir à Rimouski un an plus tard pour sa saison de 19 ans. « J’ai fini ma carrière dans la LHJMQ cette année-là avec une défaite en finale de la Coupe du président contre Val-d’Or. À 20 ans, j’ai joué à Valleyfield junior AAA où nous avons tout gagné. J’ai obtenu 54 points en 52 matchs et été sélectionné sur la première équipe d’étoiles. Ça m’a incité à vouloir pousser l’expérience dans le hockey, tout en misant sur les études. J’ai rejoint l’Université Concordia où j’ai joué quatre ans et fais des études en économie. Ensuite, j’ai voulu tenter l’expérience du hockey professionnel aux États-Unis. J’ai rejoint les Cotton Kings de Lubbock, au Texas. J’ai joué une demi-année avant d’être blessé et c’est là que je suis revenu dans la région », raconte-t-il.

C’est à son retour dans la région que Sébastien rencontre sa conjointe, Myriam Albert, avec qui il est marié depuis 10 ans. Le couple a deux enfants : Thomas-James, 4 ans et Hélèna 1 an et demi.

Sébastien assiste régulièrement aux matchs de l’Océanic. En plus du hockey, il a fait sa marque dans le baseball senior. « Je suis un passionné de baseball. C’est sûr que j’aimerais guider mon fils vers ce sport. Mon père lui a déjà offert son premier gant. Je suis mieux de ne pas aller trop souvent voir le senior, car la piqûre va revenir avec des gars comme Pier-Luc Ouellet, Mathieu Gobeil et Alexandre Pouliot qui revient cette année et des entraîneurs comme Michel Francoeur et Jean-François Dubé, des passionnés de baseball ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média