Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 mai 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Bibliothèque du Bic : les travaux sont prévus pour l’automne

RELOCALISATION

Marc Parent

©Adeline Mantyk

Le maire de Rimouski, Marc Parent

Les travaux de relocalisation de la bibliothèque du Bic dans l’ancien presbytère devraient débuter à l’automne pour s’achever en décembre 2019.

Le Conseil municipal de Rimouski a octroyé, lundi soir lors d’une séance publique, le contrat des travaux à Technipro BSL, plus bas soumissionnaire conforme, pour un montant de 1 364 000 $ (plus taxes).

Le maire, Marc Parent, se réjouit de l’aboutissement d’un projet de déménagement envisagé depuis 2013 : « Je me souviens, en novembre 2013, je venais tout juste d’être élu conseiller pour le Bic, on avait procédé à l’annonce du déménagement de la bibliothèque dans l’édifice municipal du village du Bic, qui selon moi était loin d’être la solution optimale. Ça a pris un bon bout de temps, mais on se retrouve à sauver un édifice patrimonial, on a une bibliothèque en plein cœur du village qui va bien répondre aux besoins, c’est une excellente nouvelle. »

En août 2018, Québec et Ottawa ont annoncé investir chacun 250 000 $ dans ce projet de déménagement, portant l’investissement gouvernemental à un demi-million de $. La Ville de Rimouski a pour sa part adopté un règlement d’emprunt de 1,9 M$ à cet effet le 19 novembre 2018. Les travaux à effectuer comprennent l’aménagement complet de l’ancien presbytère sur deux étages, l’agrandissement d’une section pour permettre la construction d’un ascenseur, l’ajout d’une rampe d’accès à l’extérieur, la reconstruction des escaliers à l’arrière.

Réfection de routes

Le Conseil a autorisé un emprunt de 6,8 M$ pour des travaux de réhabilitation de la chaussée dans plusieurs secteurs ruraux. Les travaux projetés comprennent la reconstruction partielle ou complète de la structure de chaussée, le remplacement de ponceaux et la mise en place d’enrobé bitumineux. « À cet emprunt (de 6,8 M$), la Ville réduira une somme correspondant à la moitié du coût de travaux provenant du Programme d’aide à la voirie locale – Volet accélération des investissements sur le réseau routier et afin de pourvoir aux dépenses, une taxe spéciale sera imposée et prélevée à tous les immeubles imposables de l’ensemble du territoire de la Ville », détaille le conseiller municipal de Sainte-Blandine/Mont-LeBel, Dave Dumas.

Le Conseil municipal a également autorisé la réalisation du projet réfection des rues financées par les revenus générés par les exploitants des carrières et sablières (2019), pour un montant de 200 000 $. « C’est une résolution qu’on adopte chaque année. Les propriétaires doivent défrayer un montant à la ville considérant l’impact du transport lourd sur certains tronçons. On réinvestit ce 200 000 $ pour la réfection de routes utilisées par ces camions lourds. Cette année, c’est sur la rue Lausanne et entre le pont sur l’avenue cathédrale et une rue utilisée par une carrière », précise le maire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média