Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

06 mai 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La championne olympique Sylvie Bernier découvre le Complexe sportif

RIMOUSKI

Visite de la championne olympique Sylvie Bernier à Rimouski.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Samuel Gendreau, régisseur aquatique; Sébastien Bolduc, conseiller à Sacré-Cœur; Sylvain Leduc, directeur de la Santé publique; la championne olympique en plongeon aux jeux de Los Angeles en 1984, Sylvie Bernier et le maire de Rimouski, Marc Parent.

À l’invitation du maire de Rimouski, Marc Parent, la championne olympique en plongeon Sylvie Bernier a effectué une visite des installations du nouveau Complexe sportif Desjardins ce lundi  6 mai.

Très active dans la promotion des saines habitudes de vie, madame Bernier œuvre maintenant comme présidente de la Table sur un mode de vie physiquement actif (TMVPA) et de la Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA). Son passage à Rimouski est aussi l’occasion de sensibiliser les parents à l’importance d’apprendre à leurs jeunes enfants à nager dès leur plus jeune âge afin de prévenir des noyades.

« Avec le travail professionnel que je fais aujourd’hui, qui est de faire bouger les gens de tous les milieux de vie, favorisés ou non, un complexe comme celui-là c’est la base. Premièrement, c’est d’initier nos enfants aux plaisirs de l’eau, de parler de prévention avec eux et leur inculquer des habiletés de base à survivre s’ils tombent à l’eau de façon inattendue. C’est une plus-value d’avoir un complexe d’une grande beauté et tout en lumière comme celui-ci. Lorsque les environnements favorisent ces choix de vie active et de saine alimentation avec une offre alimentaire alternative dite “santé”, ça devient plus facile pour les citoyens de faire progressivement des choix et de mettre de côté la malbouffe », dit-elle.

« Souvent, les parents surestiment la capacité de leurs enfants à savoir nager. Dans les faits, ils ne savent pas nager ! » -Sylvie Bernier

La nouvelle mission de Sylvie Bernier l’amène à rencontrer des élus, des responsables de santé publique et des directions d’école pour parler des environnements qui favorisent des choix sains. Mme Bernier fait aussi la promotion de son plus récent livre « Le jour où je n’ai pas pu plonger », dont toutes les redevances sont versées au programme « Nager pour survivre » qui initie les enfants aux habiletés de base à la natation. « Mon rêve serait que tous les enfants de la région, voire de tout le Québec, aient accès à ce programme de trois séances en piscine, qui offre trois habiletés de base pour survivre. J’en ai parlé au maire Parent. Nos enfants savent se baigner les deux pieds dans le fond. Souvent quand ils perdent pied, ils ne savent pas nager (50 à 70 % selon leur milieu de vie). Prévenons donc les noyades et découvrons le plaisir de jouer dans l’eau », conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média