Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 mai 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Yves Boudreau est en attente d’une deuxième greffe d’un rein

Témoignage

yves Boudreault

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Yves Boudreau est en attente d’une deuxième greffe d’un rein.

Yves Boudreau, 55 ans, de Sainte-Luce est en attente d’une deuxième greffe d’un rein, 15 ans après une première réussie en novembre 2003.

Son exemple sert de motivation en vue de la grande marche de la Fondation canadienne du rein qui aura lieu le 19 mai à Rimouski. « J’ai eu des problèmes rénaux dès ma naissance. Je suis resté 10 jours à l’hôpital, mais à ce moment-là, on ne savait pas que c’était cela. À 18 ans, les médecins m’ont dit que je devrais être sous dialyse dans six mois. J’ai déjoué les pronostics. Je me suis rendu à 36 ans sans l’aide de la dialyse. J’ai alors fait trois ans de dialyse péritonéale où le sucre tire les déchets du corps, avant ma première greffe alors que j’avais 40 ans. Normalement, une greffe est efficace pour 20 ans, mais il y a eu des complications. On m’a dit qu’elle durerait trois mois. Je suis quand même resté positif et elle a duré 15 ans », raconte-t-il.

Depuis 11 mois, M. Boudreault doit se soumettre à des traitements d’hémodialyse se de quatre heures consécutives à raison de trois fois par semaine. « Je suis sur la liste pour un don d’organe depuis le mois de janvier. Ça prend un donneur compatible. Je peux recevoir des gens dont le groupe sanguin est O positif ou O négatif. C’est important que les gens signent leur carte de dons d’organes, mais surtout que les familles respectent la volonté de ceux qui ont signé », mentionne celui qui dit que le temps d’attente moyen pour une greffe de reins est de 444 jours.

Marche

Yves Boudreault fera un témoignage d’espoir lors de la marche du rein le 19 mai au parc Beauséjour, à Rimouski. « C’est important que les gens participent en grand nombre, car l’argent amassé sert à la recherche sur les maladies du rein », dit-il. L’accueil et l’inscription se feront à 9 h et le départ de la marche est prévu à 10 h. Il est aussi possible de s’inscrire en ligne au marchedurein.ca.

La Fondation estime que 450 personnes sont aux prises avec la maladie rénale à divers degrés au Bas-Saint-Laurent. Au Québec, une personne sur 14 en est atteinte. En plus de sensibiliser la population aux maladies rénales et à l’importance du don d’organes, la marche se veut une occasion de rassembler des patients et leurs proches, des sympathisants et des professionnels de la santé. À un stade avancé de la maladie, seule la dialyse ou la greffe peut assurer la survie de la personne atteinte.

M. Boudreault tient à remercier le personnel de l’Hôpital régional de Rimouski pour leur aide, ainsi que sa conjointe pour son soutien pendant toutes ces années. Petite anecdote, pour passer le temps pendant la dialyse, il apporte son ordinateur portable pour écouter la série Games of Thrones. « J’ai quasiment hâte d’y aller pour connaître la suite », blague-t-il.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média