Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

08 mai 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des élèves de l’école Paul-Hubert embellissent le Mont-Comi

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Les élèves de la concentration d’arts plastiques de l’école Paul-Hubert avec leurs œuvres qui orneront la pente-école du Parc du Mont-Comi.

ARTS PLASTIQUES. Les élèves de la concentration d’arts plastiques de l’école secondaire Paul-Hubert de Rimouski ont réalisé des œuvres qui embelliront, dès l’automne, la pente-école du Parc du Mont-Comi.

Sous la supervision de l’enseignante Francesca Gagnon, les 32 élèves impliqués dans le projet ont élaboré des œuvres en lien avec l’hiver, le ski et les sports de glisse. « Le responsable de l’école de ski avait l’idée de chercher quelqu’un pour embellir la pente-école. Quelqu’un a mentionné mon nom. Je me suis dit qu’avec la concentration d’arts plastiques, ce serait une bonne idée de faire travailler les élèves sur ce projet », décrit Mme Gagnon.

En classe, les élèves de 3e à 5e secondaire ont échangé des idées sur les œuvres à produire. Des skis et des planches usagées, ainsi que des rondelles de troncs d’arbres ont servi de support à ces œuvres colorées. Les jeunes artistes ont consacré environ un mois et demi à ce projet.

Musée à ciel ouvert

Le projet a suscité beaucoup de fierté chez les élèves, qui ont exploré différents courants artistiques. « On est capable de voir le style de chacun des jeunes du groupe, que ce soit la bande dessinée, le réalisme ou le figuratif. Il y a même quelqu’un qui est allé plus dans la figuration, mais avec une gestuelle. Ils se sont laissé aller et ils ont vraiment créé des œuvres à leur image. La pente-école va devenir un véritable musée en plein air », souligne Francesca Gagnon.

Les premières œuvres seront aménagées sur place dès l’automne. Étant évolutif, le projet devrait se poursuivre sur les deux ou trois prochaines années avec de nouvelles pièces artistiques. « On a beaucoup de projets en deux dimensions, mais on aimerait bien y aller avec des œuvres en trois dimensions aussi », précise l’enseignante.

Commentaires

9 mai 2019

Andrée Hudon

Félicitations Francesca et toute ta gang.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média