Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

08 mai 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Quatre mois de prison à domicile pour un outrage à un cadavre

Sentence

marteau justice

© - L'Avantage Rimouski

La sentence est issue d'une suggestion commune de la Couronne et de la Défense.

Jérémie Bugeaud-Ferlatte, 26 ans, l’un des deux accusés adultes dans l’histoire d’outrage à un cadavre à Caplan a plaidé coupable mardi et il a reçu une sentence de quatre mois de détention à domicile suivie d’une probation de deux ans, dont la première année avec suivi.

Pour les deux premiers mois, Bugeaud-Ferlatte devra être à son domicile 24 heures sur 24 et ensuite respecter un couvre-feu entre 21 h et 7 h pour les deux mois suivants. L’homme a plaidé coupable à un chef d’accusation d’outrage à un cadavre et à un autre de bris de probation.

Les accusations se rapportent à des gestes qui auraient été commis la fin de semaine du 5 et 6 mai 2018 dans le charnier du cimetière de Caplan, en Gaspésie.

« Des gens ont défoncé le charnier où se trouvait un cercueil qu’ils ont endommagé avant de commettre des gestes d’outrage à un cadavre. Nos enquêteurs et techniciens en identité judiciaire se sont rendus sur place et ils ont rencontré des témoins. L’enquête nous a permis de relier quatre individus de la Baie-des-Chaleurs à cet événement, deux adultes et deux mineurs », relatait le sergent de la SQ, Claude Doiron, au moment des événements.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média