Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

15 mai 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Les chiens font leur entrée au parc du Bic 

ACCÈS ENCADRÉ

Un projet pilote de trois ans, testé dans plusieurs parcs, a révélé que la cohabitation se faisait très bien entre les gens avec et sans chien.

©Adeline Mantyk

Quelques parties du parc du Bic pourront accepter les chiens dès vendredi.

Dès le 17 mai, les chiens seront autorisés dans des endroits précis du parc national du Bic. 

Les endroits où les chiens seront autorisés sont toutefois limités, pour respecter le mandat de conservation du parc. « Notre territoire est petit, 32 km², dont presque la moitié est dans l’eau. En termes de précaution, on ne peut pas accepter les chiens au cœur du parc. Et le projet est valable tant et aussi longtemps qu’il n’a pas d’impact sur nos enjeux de conservation », explique la directrice du parc, Myriam Lavallée.

Les endroits autorisés sont : le sentier du Pic-Champlain, les emplacements 1 à 41 et 59 à 66 au Camping Rivière-du-Sud-Ouest, une aire de pique-nique de l'Îlet-au-Flacon et aux mises à l'eau de l’Îlet-au-Flacon (ouest du parc) et du Havre-du-Bic.

Le parc du Bic explique les endroits où le parc autorise les chiens.

©Capture - Parc national du Bic

Le parc du Bic explique les endroits où le parc autorise les chiens.

Règlementation

Les propriétaires de chiens seront également soumis à une règlementation qui leur imposera, notamment, de garder leur chien en laisse en tout temps. « Comme pour n’importe quelle activité, on va prendre des mesures pour s’assurer du taux de respect de la règlementation et du taux de satisfaction de la clientèle. »

Mme Lavallée précise que les gardes-parc patrouilleurs, qui ont déjà le mandat de faire respecter les règlements du parc, seront sur le terrain : « Il peut y avoir des constats d’infraction émis, ou on peut demander de quitter le parc quand il y a non-respect de la règlementation. »

Elle ajoute que dans l’ensemble, la règlementation du parc est bien respectée. « On fait de l’éducation, on donne beaucoup d’informations à nos visiteurs, on a différents panneaux installés sur le territoire du parc. »

Myriam Lavallée. directrice du parc national du Bic

©Archives - L'Avantage Rimouski

Myriam Lavallée. directrice du parc national du Bic

Cohabitation

Mme Lavallée indique que le projet pilote a révélé que la cohabitation se faisait très bien entre les gens avec et sans chien : « Le taux de satisfaction de la clientèle n’a pas changé avant et après l’entrée en vigueur du projet pilote. On ne serait pas allé de l’avant si après analyse, on avait eu des résultats négatifs ou même mitigés. »

Le Pic-Champlain est un des sentiers les plus populaires du parc, avec celui du Chemin-du-Nord (où les chiens ne seront pas autorisés). « On s’est aussi rendu compte que quand un sentier est plus fréquenté, le taux de respect de la règlementation est beaucoup plus élevé. »

Trois ans de test

L’accès encadré pour les chiens résulte d’un projet pilote de trois ans, testé dans plusieurs parcs du réseau de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), auquel le parc du Bic appartient. En 2016 et 2017, le projet a été testé dans trois parcs nationaux, Frontenac, Jacques-Cartier et Oka. Depuis 2018, deux parcs se sont ajoutés au projet pilote, Aiguebelle et Lac-Témiscouata. La SÉPAQ a ensuite procédé à une période d’analyse des résultats avant de prendre une décision.

Le projet a permis de constater un taux élevé de conformité aux règles imposées aux propriétaires pour limiter l’impact de la présence de leurs chiens lors des périodes de grand achalandage. La SÉPAQ a noté des taux de 93 % (été) et 95 % (automne) pour les chiens tenus en laisse et une présence d’excréments sur les sites de camping de moins de 1 %. Par ailleurs, le taux de satisfaction client enregistré a été de 92 % (camping) et de 98 % (visiteurs à la journée).

La SÉPAQ a collaboré avec un comité d’experts externe, composé notamment de chercheurs scientifiques et de représentants de la santé animale, pendant toute la durée du projet pilote.

Commentaires

16 mai 2019

Denise Veilleux

Bonjour je suis contente que vous autorisez les chiens à entrer dans le parc,mais ils sont seulement à l'entrée du parc,il faut que notre chien soit touriste au camping,ou grimpeur pour le pic Champlain,pourquoi pas le chemin du nord,il a assez de surveillance les personnes avec chiens pourront être réprimander.

18 mai 2019

Sylvie Bolduc

Quel dommage pour moi c'était le seul endroit pour être tranquille; ne pas entendre japper ou être en sécurité. Quand on sait que même l'obligation de garder les chiens en laisse en tout temps n'est jamais respecter nul part je me promène souvent sur les pistes cyclable du bas st-Laurent et autre sentier pédestre et presque chaque fois y a un chien sans laisse qui jappe et effraye les oiseaux( on verra plus rien d'intéressant ) J'ai ma carte du Parc du Bic depuis plusieurs années (15 ans au moins ) mais cette année sais pas...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média