Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

27 mai 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Une nouvelle instance de concertation régionale voit le jour

©Gracieuseté - L'Avantage Rimouski

La Table régionale des élus municipaux est composée de huit préfets et 10 maires, représentant les quatre coins du Bas-Saint-Laurent.

BAS-SAINT-LAURENT. Les préfets et maires des principales villes de la région se réunissent pour former la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent, une nouvelle structure de concertation qui vient succéder à la Table des préfets.

La nouvelle instance, qui agira en lieu et place de la Table des préfets a été créée vendredi. Aux huit préfets des MRC de la région, s’ajoutent les 10 maires des cités régionales et des villes de centralité. Par cette démarche, les élus estiment que la création de ce créneau de concertation s’avérait naturelle, dans le contexte où ils étaient déjà appelés à collaborer pour favoriser l’avancement de dossiers régionaux.

« Il était devenu important pour nous d’élargir les discussions des préfets avec les maires des cités régionales et des villes de centralité dont nous reconnaissons le rôle d’attractivité et de vitalité économique à l’échelle d’une MRC et du Bas-Saint-Laurent. Ensemble, nous poursuivrons nos collaborations pour favoriser le développement local et régional », indiquent le président Michel Lagacé (préfet de la MRC de Rivière-du-Loup) et le vice-président Pierre D’Amours (maire d’Amqui). Le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis, et le maire de Saint-Pascal, Rénald Bernier, complètent le conseil exécutif de la nouvelle Table.

Priorités

La Table régionale des élus municipaux a déjà ciblé quelques priorités qui guideront ses interventions. Parmi elles, il y a le transport collectif inter-MRC, la filière éolienne, les défis liés à l’environnement et la gestion de déchets. S’ajoutent également les enjeux de rareté de main-d’œuvre et d’attractivité. La Table souhaite également favoriser la reconnaissance des municipalités dans leur rôle de gouvernement de proximité.

L’organisation a aussi pour objectif de devenir l’interlocutrice politique de la région en visant la reconnaissance du gouvernement du Québec, en plus d’améliorer la coordination des actions politiques des élus de la région. La Table espère assurer un leadership accru en matière de développement et une plus grande complémentarité dans les différents mandats régionaux, tout en favorisant la cohésion régionale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média