Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 juin 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Harold LeBel transmet les propositions des élèves de l’école Langevin au ministre Benoit Charette

Politique

Benoit Charette et Harold LeBel

©Gracieuseté

Le député LeBel remet lesdites propositions au ministre Charette, à l’Assemblée nationale.

Le député de Rimouski, Harold LeBel, a remis au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, les propositions des élèves de l’école Langevin afin de trouver des solutions aux différents enjeux environnementaux, le 30 mai.

Le député LeBel tenait à rencontrer le ministre Charette afin d’échanger avec lui et de lui remettre les propositions en mains propres.  « Il est important que leurs voix soient entendues afin d’influencer les décideurs politiques », souligne le député LeBel.

À l’initiative de leur enseignante, Marie Forcier, et dans le cadre du cours d’éthique et culture religieuse, les élèves de secondaire 2 de l’école Langevin de Rimouski ont participé à une délibération éthique afin de trouver des solutions aux enjeux environnementaux qui les préoccupent en tant qu’adultes de demain. Les élèves demandent au gouvernement de réduire puis d’interdire le plastique à usage unique (sacs, pailles, ustensiles, etc.) dans tous les commerces; interdire et de taxer le suremballage; favoriser le transport en commun afin de réduire significativement la quantité de voitures sur les routes afin que les voies non utilisées puissent servir à planter des arbres et à construire des pistes cyclables; taxer la viande importée afin de réduire la consommation de viande et d’encourager le commerce local; obliger le compostage dans toutes les municipalités du Québec; améliorer le traitement des eaux usées dans toutes les municipalités et de veiller à la qualité de l’eau du Saint-Laurent; utiliser davantage la géothermie pour chauffer les bâtiments et les maisons; augmenter le prix de l’essence et d’utiliser cet argent pour installer des bornes de recharge électrique et de favoriser l’électrification des transports en commun.

Conscients que la lutte pour l’environnement passe par les gestes au quotidien, les élèves ont aussi trouvé des idées qui pourraient être appliquées dans leur école : former un groupe d’élèves qui iraient ramasser les déchets, une fois par cycle, autour de l’école; participer aux grèves pour le climat avec l’autorisation de la direction; installer des bacs de compostage dans l’école et faire du compostage; utiliser les différentes technologies pour réduire la quantité de papier utilisée et instaurer une journée de ramassage de déchets avec l’école.

Publicité

Défiler pour continuer

« Je félicite les élèves, ainsi que leur enseignante, pour la qualité des idées et leur travail effectué. Je compte sur leur génération pour sensibiliser la population québécoise à réduire son empreinte environnementale. Je crois que leur engagement peut faire changer les choses. Ils sont les adultes de demain. Je les encourage fortement à continuer et je suis fier d’elles et d’eux », mentionne le député LeBel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média