Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 juin 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

58 M$ d'investissements en immobilisations : une année record pour Rimouski

Sylvain St-Pierre

©Adeline Mantyk

Les états financiers de la ville ont été présentés lors de la séance publique par le directeur des Services financiers, Sylvain St-Pierre.

La Ville de Rimouski a déposé son bilan au terme de l’exercice financier 2018 lors de la séance du Conseil municipal lundi soir. Les investissements en immobilisations totalisent 58 M$, un record pour la ville.

La construction du complexe Desjardins compte pour une large place, avec 30,9 M$ de dépenses engagées pendant l’année, pour un total de 41,8 M$ au 31 décembre 2018, sans dépassement budgétaire prévu. D’autres investissements majeurs ont été réalisés, dont la rénovation de la caserne de pompiers pour 4,6 M$, l’acquisition de terrains commerciaux pour 3,3 M$, des travaux d’extension de service s’élevant à 6 M$.

Au 31 décembre 2018, la Ville enregistrait un surplus de fonctionnement de 1,9 M$ sur un budget total de 81,2 M$. Le niveau d’endettement s’élevait à 65,5 M$, correspondant à un taux d’endettement de 18,2 %, comparativement à 17,1 % en 2017. De nouveaux emprunts planifiés ont été contractés, notamment 7 M$ pour le complexe sportif Desjardins et 4,2 M$ pour l’extension de services dans le parc industriel et 2 M$ pour la rénovation de la caserne.

« On est satisfait, on dégage un surplus, mais nous sommes préoccupés par les coûts qui augmentent pour le déneigement, 1,5 M$, heureusement on a eu des revenus additionnels imprévus, provenant entre autres de l’éolien, 575 000 $, ou les taxes de bienvenue, il y a eu énormément de transactions. Mais il faut faire très attention pour s’assurer que la ville dégage une marge de manœuvre suffisante dans les années à venir. Nos pressions sont énormes, notamment au niveau de l’entretien des routes, avec l’augmentation des coûts de l’asphalte », précise le maire de la ville, Marc Parent.

Une firme d'auditeurs externes a déposé son rapport d'audit basé sur les états financiers 2018 produits par la Ville. Ceux-ci ont été présentés lors de la séance publique par le directeur des Services financiers de la ville, Sylvain St-Pierre.

Commentaires

4 juin 2019

steeve

Il faut développer la ville et la doter d'infrastructures pouvant accueuillir des projets industriels. Il faut créer de la richesse et des emplois. Il faut une vision. Est-ce que la ville à se discours à tous les jours à l'hôtel de ville ? Les bureaux fédéraux et provinciaux quittent, le port ne joue pas son rôle, l'autoroute 20 etc. Nous avons aucune industrie dans le domaine maritime et aucune en télécommunication. etc Nous n'avons aucune direction industrielle. Est-ce que vous pouvez nous dire se que vous entendez faire ou les projets sur la tables ? Qu'est-ce vous attendez pour avoir ce discours tant demandé par les citoyens payeurs de taxes ?

5 juin 2019

Pierre-Paul D'Anjou

Des questions fort légitime de Steeve! Cela mérite des réponses tant par le Maire que par le bureau du développement commerciale/industriel de Rimouski.Beaucoup de commerces de services dans le Parc Industriel,mais peu d'industrie de transformation. Présentement l'on agrandit le parc industriel pour qui et pourquoi?Le centre de recherche de biologie-Maritime de la 2e rue-est, va-t-il finalement accouché de création d'industries de transformations des produits de ses recherches?Le port de Rimouski-est allons-nous continuer de le laisser pourrir?Beaucoup d'autres questions seraient légitime de poser au milieu des affaires de Rimouski.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média