Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 juin 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

L’ex-Océanic Martin Bradette est directeur de comptes chez Stingray

Ex-Océanic

Martin Bradette Coupe

©Graciseuté

Martin Bradette avec sa conjointe et ses enfants.

NDLR-L’Avantage en ligne poursuit sa série de portraits d’ex-joueurs de l’Océanic afin d’informer les partisans de ce que sont devenus leurs favoris, autant sur le plan du hockey, que de la vie professionnelle et familiale. Nous commençons notre tour d’horizon par des joueurs de la toute première saison de l’Océanic, celle de 1995-96. Des joueurs qui ont aujourd’hui 40 ans et plus.

L’ex-gardien numéro de la première saison de l’histoire de l’Océanic, Martin Bradette, est directeur de comptes chez Stingray depuis cinq ans après une longue carrière au hockey et au roller-hockey.

« J’ai pris ma retraite à 37 ans. Je vivais en France depuis plusieurs années. Ma conjointe, qui est Française, voulait qu’on s’installe au Québec. Nous sommes à Terrebonne depuis cinq ans. Chez Stingray, l’ancien Galaxie, je m’occupe des comptes affaires. Nous sommes présents dans plusieurs magasins », mentionne celui qui a étudié deux ans au Cégep en administration-marketing, avant de choisir l’option du hockey.

À 18 ans, Martin s’est amené à Rimouski en provenance des Hawks d’Hawkesbury. Il était l’homme de confiance de l’entraîneur-chef Gaston Therrien. « J’ai joué 51 matchs. Nous étions presqu’imbattables à la maison. La foule était tellement intimidante. Cette saison a été inoubliable pour moi. J’en garde plein de magnifiques souvenirs. Après cette saison, j’ai été invité au camp du Lightning de Tampa Bay qui m’a retourné aux Voltigeurs de Drummondville. Après ma saison de 19 ans, le Lightning m’a de nouveau invité à son camp et j’ai signé un contrat de trois ans avec l’organisation », raconte-t-il.

Au cours de ses trois ans dans l’organisation du Lightning, Martin s’est promené dans trois ligues et six villes. Il a joué à Chesapeake, Birmingham, Cleveland, Flint et Anchorage. « Ça été difficile de se promener autant. Je suis donc revenu au Québec pour avoir plus de stabilité. Après deux ans à Laval, dans la Ligue semi-pro, j’ai joué deux ans à Joliette où nous avons gagné le championnat avec une belle gang de gars. Ça m’a redonné le goût du hockey. Je me suis ensuite dirigé vers la Ligue Magnus en France en 2003-04. Ensuite, il y a eu le lock-out dans la LNH et je suis revenu pour deux saisons au Québec avec le Radio X, dans la Ligue nord-américaine et aussi à Rivière-du-Loup », poursuit-il.

Après cela, Martin est retourné en France, à Montpellier, d’abord au hockey sur glace et ensuite au roller-hockey. « Nous étions bien à Montpellier, au bord de la mer. Ma conjointe avait un bon travail. Au lieu de déménager pour poursuivre ma carrière sur la glace, j’ai choisi de me convertir au roller-hockey. L’équipe de Montpellier aspirait au championnat de la France. Il ne leur manquait qu’un gardien. Nous avons effectivement été champions de France. Ensuite, j’ai été sélectionné sur l’équipe canadienne de roller-hockey, ce qui m’a permis de disputer huit championnats de monde et de représenter mon pays en Italie, en Allemagne et en République tchèque. À mon retour au Québec en 2013-14, j’ai joué une demi-saison avec Sorel-Tracy, dans la Ligue nord-américaine comme 2e gardien. L’équipe avait des difficultés financières et j’ai décidé de prendre ma retraite à 37 ans ».

Martin continue de jouer au hockey et au roller-hockey dans des ligues de garage quand même assez compétitives. « Je joue sur des petites surfaces à trois contre trois dans le calibre AA ou A. dans le AA, il y a plusieurs joueurs de la Ligue nord-américaine. Au roller-hockey, je joue avec plusieurs joueurs de l’équipe nationale à Montréal », précise le père de Léa, 9 ans et Nathan, 6 ans.

Commentaires

10 juin 2019

Robin Proulx

Très belle carrière on est content de avoir eu à la maison durant Océanic

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média