Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

10 juin 2019

Le conseil des médecins répond au président du CISSS Bas-Saint-Laurent

Soins de proximité

Le Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP) du CISSS du Bas-St-Laurent (CISSS BSL) apporte des précisions à la suite des propos tenus par le président du conseil d’administration du CISSS BSL, M. Hugues St-Pierre, le 7 juin dernier. La lettre est signée par 10 médecins de la région.

« Il est essentiel de rappeler que prodiguer des soins de proximité de la plus grande qualité est le principal objectif des médecins omnipraticiens et spécialistes du CISSS BSL. Il s’agit de la pierre angulaire de l’organisation et de la dispensation des soins au bénéfice de la clientèle qui fréquente les centres hospitaliers et les cliniques du territoire du CISSS BSL.

À la lecture de sa déclaration du 7 juin dernier, le président du CA démontre une méconnaissance des contraintes et des défis quotidiens auxquels font face les médecins du CISSS BSL.

Par le fait même, les membres du CA du CISSS BSL sapent leur autorité morale auprès des principaux partenaires médicaux et minent la confiance que le conseil devrait entretenir auprès de la population qu’il est censé représenter.

Des médecins mobiles, au-delà du 100 km

Les équipes de médecins spécialistes dans les différentes installations sont de petites tailles, variant de 2 à 10 membres. Mais, grâce « à la bonne volonté des spécialistes », disait M. Hugues St-Pierre, des cliniques spécialisées existent depuis des années à Matane, Amqui, Mont-Joli, Rivière-du-Loup, La Pocatière et Notre-Dame-du-Lac. Les médecins spécialistes se déplacent donc depuis fort longtemps sur des distances de plus de 100 km de leur installation de base pour donner des soins aux citoyens près de leur domicile.

Non seulement donnons-nous des soins régionaux dans le Bas-St-Laurent, mais aussi des soins suprarégionaux en Gaspésie, avec des cliniques à Ste-Anne-des-Monts, Gaspé, Chandler et Maria ainsi qu’à une partie de la population de la Côte-Nord.

Des chirurgiens se déplacent également pour opérer à La Pocatière, Matane et Notre-Dame-Du-Lac. Aussi, nos spécialistes de laboratoire couvrent les 16 laboratoires de la Grappe Optilab BSL-Gaspésie et même celui de Baie-Comeau. De plus, des activités de télémédecine ont été développées avec Gaspé, Chandler, Maria, Matane et Baie-Comeau.

Partout et en toute circonstance

Dans les faits, au quotidien, les médecins spécialistes répondent également aux appels de toute la Gaspésie et du Bas-St-Laurent, de Baie-Comeau et d’une partie du Nouveau-Brunswick.

Pour donner quelques exemples, deux néphrologues supervisent les centres de dialyse de Chandler, Ste-Anne-des-Monts, Rimouski et Rivière-du-Loup; les radiologistes de Rimouski assurent la garde pour Amqui, Matane, Mont-Joli, en plus de Rimouski; alors que les orthopédistes de RDL opèrent à la Pocatière et que les internistes de cette même installation font des cliniques à Notre-Dame-Du-Lac et à la Pocatière.

Tout cela avec un seul et même objectif: donner des soins de qualité, le plus près possible du domicile du patient. Tout commentaire à l’effet contraire est donc choquant et se fait au mépris de la réalité.

Le CA manque à son devoir

Même durant les épisodes de pénurie, les services sont maintenus parce que les médecins mettent les bouchées doubles. Les discréditer publiquement auprès des citoyens qu’ils desservent et aux yeux de la ministre de la Santé et des Services Sociaux, de même que de l’ensemble des différentes instances politiques est une insulte et de la pure désinformation. Cela nie l’engagement constant des médecins spécialistes envers la population de la région.

Prétendre être impuissant à répartir les effectifs sur le territoire en raison de la suspension de la Loi 130 illustre bien la déconnexion des membres du CA des enjeux du terrain. Il ne s’agit pas de forcer des médecins à se déployer sur le territoire : ils le sont déjà ! Le CA manque à son devoir en se faisant le porte-voix des gestionnaires et en négligeant l’apport considérable des médecins spécialistes à la dispensation des soins sur le territoire.

Ne pas revenir en arrière

Nous pouvons affirmer avec certitude que les propos du président du CA du CISSS BSL, ainsi que la mise en application éventuelle de la Loi 130, provoqueront un exode de médecins spécialistes vers les grands centres, pour y rejoindre des équipes bien garnies et traitées respectueusement par des gestionnaires transparents. Aussi, l’application de cette loi, inexistante nulle part ailleurs qu’au Bas-Saint-Laurent, mettrait en péril la réalisation du projet de décentralisation du programme de médecine de l’Université Laval à Rimouski en raison de l’absence de médecins spécialistes. C’est en fait courir à sa propre perte.

Les propos tenus le 7 juin 2019 dernier n’auront eu pour effet que d’aggraver un climat de travail morose, découlant directement du manque de ressources humaines et informatiques. Et souligne à grands traits les signes inquiétants d’épuisement professionnel, démontrés par une étude de HEC réalisée auprès des médecins du BSL en 2018.

Malheureusement, le CA du CISSS BSL a manqué une occasion unique d’exercer un leadership mobilisateur par une attitude d’écoute auprès des partenaires médicaux. Cela est nuisible autant pour les patients, qui sont au coeur de notre mission et de nos interventions, que pour les médecins qui se donnent corps et âme pour la population du territoire du CISSS BSL.

Le CA doit se ressaisir et démontrer qu’il fait partie de la solution, pas du problème. »

Gabrielle Gagnon, MD, FRCPC

Présidente du CMDP CISSS BSL, installation Rimouski

Hémato-oncologue

Jean-Philippe Allard MD

Vice-président du CMDP CISSS BSL,installation La Pocatière

Omnipraticien

Jacinthe Bordeleau MD

Conseillère du CMDP CISSS BSL, Installation Trois-Pistoles

Omnipraticienne

Josée Côté MD

Conseillère du CMDP CISSS BSL, installation Rimouski

Omnipraticienne

Jean-Philippe Dorval MD, FRCPC

Conseiller du CMDP CISSS BSL, installation Rimouski

Pneumologue

Renée Gagnon MD

Conseillère du CMDP CISSS BSL, installation Matane

Omnipraticienne

Thuy-Tien Nguyen-Dang MD

Conseillère du CMDP CISSS BSL, installation Amqui

Omnipraticienne

Cynthia Paradis B.Pharm

Conseillère du CMDP CISSS BSL, installation Mont-Joli

Pharmacienne

Janie Pedneault MD

Conseillère du CMDP CISSS BSL, installation Notre-Dame-Du-Lac

Omnipraticienne

Jocelyn Tremblay MD

Conseiller du CMDP CISSS BSL, installation Rimouski

Omnipraticien

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média