Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

10 juin 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Un ex-Mont-Jolien représentera le Québec à Albuquerque

Mario Landreville

©Gracieuseté

Adepte de course à pied depuis plusieurs années, Mario Landreville participera à deux épreuves des National Senior Games présentés à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

COURSE À PIED. Originaire de Mont-Joli, Mario Landreville prend la direction des États-Unis afin de participer dans les prochains jours aux National Senior Games présentés à Albuquerque, au Nouveau-Mexique.

L’événement réunira, du 14 au 25 juin, pas moins de 13 000 participants âgés de 50 ans et plus. Une vingtaine de disciplines figurent au programme. La délégation québécoise ne compte que cinq athlètes, tandis qu’une trentaine de personnes représenteront le Canada. Âgé de 74 ans, Mario Landreville est inscrit aux épreuves de 5 km et de 10 km.

Adepte de course à pied depuis longtemps, M. Landreville parcourt entre 30 et 35 demi-marathons par année. Il s’est qualifié pour les Jeux l’an passé dans un processus encadré par la FADOQ. « J’ai toujours fait beaucoup de sport dans ma vie. Ça fait 35 ans que je fais de la compétition. J’ai couru 37 marathons et deux ultra-marathons. Depuis trois ou quatre ans, je fais seulement des demi-marathons. Chaque année je participe à celui de Rimouski », explique celui qui a élu domicile à Drummondville il y a 21 ans.

Mario Landreville s’entraîne à bonne cadence, avec des distances de 75 km à 80 km par semaine. À cela s’ajoutent une ou deux compétitions par week-end. « Je me compte chanceux de pouvoir faire cela à mon âge. Lorsque je finis une compétition, le lendemain je suis prêt à en faire une autre. Je fais attention à mon alimentation, ça joue pour beaucoup. »

M. Landreville, qui compte encore plusieurs membres de sa famille de La Mitis, s’attend à des conditions de course particulières pour la compétition d’envergure nord-américaine. En plus de son altitude, Albuquerque est reconnue pour ses chaudes températures. Pour cette raison, les épreuves de course sont présentées très tôt le matin.

« J’aimerais bien grimper sur le podium. Mon but est aussi de montrer aux gens qu’il n’y a pas d’âge pour courir et être en forme », souligne M. Landreville.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média