Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

19 juin 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Les Terrasses urbaines prennent un virage vert à Rimouski

Tommy clutier et sarah st-pierre

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Tommy Cloutier, président des Terrasses urbaines, avect Sarah St-Pierre, directrice de la programmation Bas-St-Laurent Gaspésie chez Cogeco.

Les Terrasses urbaines Cogeco se tournent vers de nouveaux gestes pour faire de l’événement qui revient cet été à Rimouski un rassemblement plus écoresponsable.

Le président du conseil d’administration des Terrasses urbaines, Tommy Cloutier, explique qu’après un sondage réalisé auprès de 500 visiteurs l’été dernier, plusieurs commentaires sont revenus, notamment des préoccupations environnementales : « Un événement qui attire autant des gens a des impacts négatifs non négligeables sur l’environnement. C’est un créneau qu’on veut exploiter cette année, pas parce que c’est à la mode ou tendance, mais parce qu’on est conscient que les impacts sont majeurs. Chaque petit geste compte pour garder notre ville et notre planète propre et belle. »

Parmi ces gestes, cette année à nouveau, des « écocups » seront en circulation pour éviter l’utilisation de plastique à usage unique. Également, une station d’eau purifiée directement branchée sur le réseau d’aqueduc sera mise en place pour permettre le remplissage des écocups ou de bouteilles réutilisables.  

De plus, le Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES) offrira des ateliers de sensibilisation au tri de déchets et de sjeux pour intéresser les enfants à cet enjeu. L’artiste engagée de Saint-Fabien, Caroline Jacques, exposera une sculpture de baleine visant à sensibiliser les visiteurs sur la gestion résiduelle et l’utilisation du plastique.

Plus d’animation

Cette année, le comité organisateur des Terrasses urbaines Cogeco a également mis l’accent sur le volet familial et animation, avec plusieurs soirées thématiques, en lien avec les commentaires du sondage. M. Cloutier précise que l'événement exploitera pour ce faire une plus grande superficie : « Certaines portions de rues s’ajoutent, on a aussi la collaboration de certains propriétaires pour utiliser leurs stationnements. On aura beaucoup d’exposants de commerces de détail, bars, restaurants, mais aussi beaucoup d’animations, de jeux, par exemple des jeux d’évasion à l’extérieur, un rallye urbain pour faire découvrir le centre-ville de Rimouski. Il va y avoir une zone familiale avec des jeux interactifs, et une zone ombragée, la terrasse neutre, où les familles pourront s’installer sans se sentir obligés de consommer. »

Cette année, la journée familiale Desjardins se transforme aussi en week-end familial les 27 et 28 juillet, avec le retour du canon à mousse, jeux gonflables et prestation du cirque UKA.

Le président s’attend à ce que le nombre d’exposants dans la rue dépasse la quarantaine. De plus, le comité engagera une firme externe reconnue par le ministère du tourisme du Québec pour comptabiliser l’achalandage, la provenance des visiteurs, leurs motifs de visite, ainsi que les retombées économiques de l’événement. « Ce serait facile de lancer des chiffres sur un chiffre d’affaires, mais ça prend une analyse avec une méthodologie pour avoir des statistiques. »

Bruit

M. Cloutier indique également que des efforts particuliers vont être mis pour réduire les nuisances sonores relatives à l’événement : « Nous avons une entente avec la Ville qui nous permet de régir le nombre de décibels permis. Une personne indépendante sera engagée pour s’assurer que tout au long de l’événement, on ne dépasse pas 95 décibels au niveau des zones de musique. Entre 90 et 95 décibels, on parle du son d’un spectacle familial pour enfants. »

Quant aux heures autorisées pour le bruit, M. Cloutier explique qu’en début de semaine, le son doit s’arrêter à 23 h : « Jeudi, vendredi et samedi, on peut aller jusqu’ à 1 h, mais c’est un son ambiant de centre-ville, quelque chose de tolérable. On remercie les citoyens et résidents du secteur de faire preuve d’ouverture d’esprit car grâce à ça, on a énormément de gens qui viennent profiter du centre-ville. Ça crée un sentiment d’appartenance et un ancrage au centre-ville. »

Les Terrasses urbaines Cogeco auront lieu du 16 juillet au 4 août. Pour l’occasion, la rue Saint-Germain Est sera fermée à la circulation entre les avenues Belzile et Cathédrale.

Commentaires

19 juin 2019

E.Guillou

À Mr. Tommy Cloutier à propos de l'écoresponsabilité: ça serait bien aussi de faire que les verres Ecocup puissent être utilisés telles de véritables consignes, et donc remboursés si retournés! L'année passée en fin saison, aucun bar ou dépôt de boisson n'acceptait les verres ou ne voulait les reprendre. Merci malgré tout pour l'évènement!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média