Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

02 juillet 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Le procès d’Anthony Ricard-Bérubé est en cours à Mont-Joli

Conduite dangereuse ayant causé la mort

Anthony Ricard-Bérubé

©Photo Facebook - L'Avantage Rimouski

Anthony Ricard-Bérubé

Prévu pour quatre jours, le procès d’Anthony Ricard-Bérubé, 21 ans, de Drummondville, accusé de conduite dangereuse et de conduite dangereuse ayant causé la mort, a débuté ce mardi matin au palais de justice de Mont-Joli.

L’homme est accusé en rapport avec la mort d’André Fortier, 70 ans, de la région de Québec, lors d’un accident le 29 mai sur la route 132 à Saint-Simon.

La procureure de la Couronne, Me Julie Gagné, a commencé la présentation de sa preuve au juge de la Cour du Québec, Richard Côté, en faisant témoigner un automobiliste qui dit s’être fait dépasser par l’accusé « comme une balle », dans la côte du Cap-à-l’Orignal, entre Bic et Saint-Fabien alors qu’il roulait 105 km/h. Il dit avoir reconnu l’auto aux nouvelles le soir par ses « mags » de roues noirs et son logo Mazda modifié.

L’enquêteur de la SQ à Rivière-du-Loup, Martin Dubé, a présenté des images captées par la caméra de tableaux de bord d’un camion-remorque qui a été dépassé par l’accusé. On y voit aussi l’accusé dépasser le véhicule d’un témoin un peu plus loin. Selon l’enquêteur, le premier dépassement était légal, mais le deuxième se serait fait sur la ligne jaune continue à l’approche d’une courbe, donc dans un secteur interdit aux dépassements. L’enquêteur a aussi présenté des images de la caméra de la station-service Shell de Mont-Joli où l’accusé se présente à la caisse ainsi que des images de la caméra du dépanneur Pétro-Canada à l’entrée Est du village de Saint-Simon où on voit le véhicule de l’accusé circulait la route 132.

Ricard-Bérubé a été cité à son procès par le juge Jules Berthelot, le 7 décembre, au terme de l’enquête préliminaire. Le 22 octobre, il a plaidé non coupable aux deux accusations auxquelles il fait face. Ricard-Bérubé a été remis en liberté sous conditions le 30 mai.

« Deux véhicules sont entrés en collision frontale. Le véhicule qui s'en allait en direction ouest a percuté celui qui allait en sens inverse. Suivant l'impact, un autre véhicule a voulu éviter la collision et s'est retrouvé dans le champ », rapportait le sergent Claude Doiron, au moment des événements. Le décès de la victime a été constaté sur place.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média