Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 juillet 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Transmettre la passion du livre aux jeunes

PROJET LIBRAIRES EN HERBE

Ariane Francoeur

©Gracieuseté

Ariane Francoeur, originaire de Saint-Donat, cumule son emploi de libraire et des études universitaires en affaires publiques et relations internationales.

Une libraire de Rimouski, Ariane Francoeur, lance le projet Libraires en herbe, une activité qui permettra à plusieurs jeunes de 7 à 17 ans de la région de devenir des libraires d’un jour cet été.

Le projet est en deux étapes, la première est une rencontre avec l’auteur Simon Boulerice le 10 juillet, animée par Ariane Francoeur. « On voulait quelqu’un qui écrit beaucoup pour les jeunes et qui cherche aussi à avoir un impact positif. Il aime parler aux jeunes, il parle beaucoup de la différence et de sujets moins discutés. C’est quelqu’un de très inspirant et qui a déjà à son actif une trentaine de livres jeunesses, de poèmes, de pièces de théâtre, de livres pour apprendre la lecture. »

La rencontre n’est toutefois pas obligatoire pour passer à l’étape 2, qui consiste à offrir un stage d’une demi-journée à plusieurs libraires en herbes au courant de l’été : « Les jeunes seront jumelés avec un libraire. On va leur montrer le rôle d’un libraire, la recherche, comment faire des recommandations aux gens selon leurs demandes, comment trouver le bon livre qui correspond à leurs besoins. »

Valoriser le métier

Après « Rimous’qui’lit » l’été dernier, la jeune libraire de L’Alphabet souhaitait à nouveau s’investir dans un projet qui mette en lien la librairie et sa communauté : « Rimous’qui’lit permettait de faire connaitre les gens et entrepreneurs d’ici. Cette fois, je voulais aussi que cela touche les jeunes, pour les éveiller au goût et à la passion du livre. »

Mme Francoeur explique que l’idée sous-jacente est aussi de valoriser le métier de libraire, en particulier auprès des jeunes. « On veut également montrer, avec les géants comme Amazon qui prennent de plus en plus de place dans le domaine, pourquoi les librairies indépendantes sont importantes et pourquoi c’est important d’avoir des libraires qui connaissent le métier et qui sont là pour conseiller les lecteurs. »

Libraires en herbe fait partie d’un projet de l’Association des libraires du Québec, qui fonctionne avec un financement remis par la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC).

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média