Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

09 juillet 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La Débrouille se dote d’une nouvelle structure de cogestion

IMPACTS POSITIFS SUR LES SERVICES

Les deux nouvelles coordonnatrices-cogestionnaires de La Débrouille : Geneviève Lévesque et Marie Beauchesne.

©Photo : gracieuseté

Les deux nouvelles coordonnatrices-cogestionnaires de La Débrouille : Geneviève Lévesque et Marie Beauchesne.

La Maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale La Débrouille de Rimouski adopte une nouvelle structure organisationnelle axée sur la cogestion.

Adoptée lors de la dernière assemblée générale annuelle, cette restructuration devrait refléter davantage les valeurs féministes, la philosophie d’intervention et la mission de La Débrouille tout en visant la reprise de pouvoir des femmes et la solidarité entre les travailleuses.

Cette nouvelle orientation coïncide avec le 35e anniversaire de l’organisme. Elle implique un partage des pouvoirs et une circulation accrue de l’information à tous les paliers de l’organisation. Deux coordonnatrices-cogestionnaires ont été nommées, il s’agit de Geneviève Lévesque et de Marie Beauchesne. Ensemble, elles se partageront les tâches reliées à la gestion de La Débrouille. Elles sont en fonction depuis le 1er juillet.

De plus, cinq comités permanents formés de travailleuses ont été créés. Celles-ci pourront s’impliquer concrètement dans la gestion de la maison. La nouvelle structure organisationnelle sera mise en place graduellement au cours de la prochaine année.

Cette nouvelle orientation a nécessité huit mois de travail de la part de l’équipe des intervenantes, des membres du CA et d’une consultante externe. « Il était essentiel que notre manière de travailler, de communiquer et de prendre des décisions dans l’organisme soit cohérente avec la mission de fond de La Débrouille, et cela impliquait pour nous un plus grand partage du pouvoir entre les travailleuses, les membres du CA et les gestionnaires de la maison. L’équipe a bon espoir que cette nouvelle structure aura des impacts positifs sur les services aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale (VVC) dans notre région », explique Marie Beauchesne, nouvelle cogestionnaire.

La Débrouille est un organisme communautaire autonome qui a pour mission de promouvoir et défendre les droits des femmes victimes de violence conjugale et de leurs enfants, de leur offrir des services d’aide et d’hébergement et de les accompagner dans leurs démarches de reprise de pouvoir sur leur vie.

Dans la dernière année, la maison La Débrouille a accueilli 90 femmes et 46 enfants. Elle a offert 362 consultations externes à des femmes victimes et elle a répondu à un total de 664 demandes d’aide ou d’information de la part de victimes, de proches ou de professionnels.Les femmes vivant de la violence conjugale peuvent contacter, 24 h/24 h, le 418 724-5067.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média