Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 juillet 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

De la popote colombienne et africaine au marché public de Rimouski

ACTIVITÉ D’INTÉGRATION

©Photo TC Media - Adeline Mantyk

Le collectif Trait d'union met de l'avant le côté rassembleur de la cuisine et du marché public.

Le collectif Trait d’union tiendra deux ateliers culinaires, organisés avec les réfugiés colombiens et africains, les samedis 13 juillet et 10 août lors du marché public de Rimouski.

Ce samedi 13 juillet, de 10 h à 14 h, les ateliers portent sur la cuisine colombienne et samedi 10 août, la cuisine africaine sera à l’honneur.

Cette activité est organisée avec les réfugiés colombiens et africains récemment arrivés à Rimouski. L’objectif est de faire découvrir des recettes des nouveaux arrivants aux Rimouskois. « Les réfugiés composeront des menus avec des produits achetés au marché public auprès de nos producteurs locaux. Les produits sont inédits et souvent même inconnus pour beaucoup d'entre eux, c’est une occasion de découverte et d’apprentissage. Par la suite, en plein cœur du marché, ils prépareront les menus et feront déguster ces repas et partagerons ces recettes », explique la porte-parole pour le collectif, Colette Shoonbroodt. « Par la cuisine, en leur permettant de suivre leurs traditions culinaires, ils nous font découvrir de nouvelles saveurs à partir des produits d’ici et de saison. »

Mme Shoonbroodt ajoute qu’il s’agit d’une belle activité d’intégration, et en même temps, de découverte de nouvelles recettes des nouveaux arrivants. « Pour les immigrants, le marché est un lieu connu et fréquenté dans leur village d’origine. Actuellement, nous constatons qu’ils ne sont pas encore familiers à notre marché. Nous souhaitons les intégrer de plus en plus à la fréquentation du marché. »

Le collectif citoyen Trait d’union de l’organisme Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent est un groupe de 25 bénévoles, animés par un même désir, s’ouvrir à l’interculturalité et faire de Rimouski une vraie terre d’accueil pour les réfugiés. « Nous sommes présents dès leur arrivée à Rimouski et nous intervenons comme un « trait d’union » entre ces nouveaux arrivants et toute la communauté rimouskoise, dont les autres intervenants », explique la porte-parole.

Commentaires

13 juillet 2019

Jean-pierre

Non merci !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média