Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

16 juillet 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Éric-Martin Gauthier renonce à son enquête préliminaire et fait part de son intention de plaider coupable

Opération Périmètre de lutte au trafic de stupéfiants

Drogue

©Gracieuseté

Des quantités importantes de stupéfiants ont été saisies.

Éric-Martin Gauthier, l’un des individus arrêtés lors de l’Opération Périmètre visant à lutter contre le trafic de stupéfiants a renoncé à la tenue de son enquête préliminaire ce mardi martin au palais de justice de Mont-Joli.

Son avocat, Me Richard Guay, a fait part de l’intention de son client de disposer de son dossier en plaidant coupable, le 24 septembre à Mont-Joli.

L’avocate de Cindy Imbeault, Me Caroline Bérubé, a aussi abandonné l’étape de l’enquête préliminaire. Elle a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité en l’absence de l’accusée arrêtée lors de la même opération. La date de son procès devrait être fixée le 24 septembre.

Seul Mario Boisvert, représenté par Me Maryse Beaulieu, a maintenu son désir d’avoir une enquête préliminaire sous forme d’interrogatoire au préalable, une nouvelle forme d’enquête se tenant dans une salle sans juge où les avocats de la Défense peuvent interroger des témoins. Ce type d’enquête non publique se tient uniquement lorsque la citation à un éventuel procès n’est pas contestée.

Publicité

Défiler pour continuer

Un autre accusé, Dominique Lafond, a choisi de renoncer à son enquête préliminaire. Le juge Martin Gagnon l’a cité à son procès dont la date devrait être fixée lors de son prochain passage devant le tribunal le 16 septembre. Contrairement aux trois autres accusés, Lafond est détenu depuis son arrestation le 29 août 2018.

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, dans le cadre du projet Périmètre, a procédé, le 29 août 2018, à une série d’arrestations et de perquisitions dans la région de Rimouski en lien avec le trafic de stupéfiants, notamment de cocaïne. 

« Les perquisitions ont permis de saisir notamment : environ 1.2 kg de cocaïne; environ 1.3 kg de haschich; environ 1,8 kg de cannabis; environ 60 ml d’une substance s’apparentant à de la psilocybine; 4203 comprimés de méthamphétamine; 4000 comprimés d’ecstasy; divers équipements servant à la revente de stupéfiants; trois armes à feu, dont une prohibée; de l’argent comptant et deux véhicules automobiles », signalait alors le sergent de la SQ, Claude Doiron.

 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média