Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

19 juillet 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

20 000 comprimés de méthamphétamines : Dave Lagacé et Patrick Pelletier demeurent détenus

130 grammes de cocaïne

Drogue

©Gracieuseté

Des quantités importantes de stupéfiants ont été saisies.

Les deux hommes arrêtés mercredi lors d’une opération de lutte au trafic de stupéfiants à Rimouski ont comparu jeudi au palais de justice de Rimouski où ils sont demeurés détenus jusqu’à leur retour en Cour.

Le ministère public s’est objecté à la remise en liberté de Dave Lagacé et de Patrick Pelletier qui font tous deux face à des accusations relatives à la possession et au trafic de stupéfiants. Patrick Pelletier reviendra devant le juge le 26 juillet à Rimouski pour son enquête sur remise en liberté. Dave Lagacé fera de même le 12 août. Une femme de 34 ans a été arrêtée et libérée avec une promesse de comparution à une date ultérieure

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, avec la collaboration des policiers de la MRC Rimouski-Neigette, ont effectué trois perquisitions en matière de stupéfiants à l’intérieur de deux résidences et d’un véhicule mercredi à Rimouski permettant ainsi de mettre fin à un réseau de distribution de stupéfiants, notamment de méthamphétamine et cocaïne.

Un logement de la rue Mgr Langis, une résidence de la rue Perreault et un véhicule ont été perquisitionnés.  « Les perquisitions ont permis la saisie de plus de 20 000 comprimés de méthamphétamine, près 130 grammes de cocaïne, près de 40 grammes de haschich et plus de 1 500 $ en argent canadien », rapporte la sergente de la SQ, Ann Mathieu.

Publicité

Défiler pour continuer

Au moment des perquisitions, vers 10 h mercredi,  l’homme de 36 ans a tenté de fuir les policiers à bord d’un véhicule dans le secteur de la rue Perreault. « Il fut rapidement intercepté et arrêté après une courte poursuite à pieds. Des accusations relativement à la fuite et à la conduite dangereuse pourraient être déposées. Cette enquête a été initiée il y a plusieurs mois grâce à de l’information reçue du public », précise Mme Mathieu.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média