Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 juillet 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

La région dit au revoir à Mahnaz Fozi

20 ANS D'IMPLICATION

Mahnaz Fozi

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Mahnaz Fozi dit quitter la région qui l’a accueillie avec un pincement au cœur pour se rapprocher de ses enfants et petits-enfants.

Mahnaz Fozi vient de quitter ses fonctions au sein de l’organisme Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent. Elle y aura œuvré 20 ans, autant de belles années d’implication humaine au service des nombreux nouveaux arrivants dans la région.  

Mme Fozi indique avec émotion que l’organisme qu’elle a dirigé pendant près de 20 ans et les gens qu’elle a côtoyé durant toutes ces années resteront gravés dans son cœur à tout jamais. « Ça a toujours été un privilège pour moi d’accompagner ces personnes, pas une tâche ni même une obligation. Ce n’était pour moi pas uniquement un poste administratif, c’était une passion, une vocation. Je faisais mon métier avec beaucoup de conviction. » 

À 63 ans, heureuse grand-maman, Mme Fozi pourra désormais consacrer toutes ses énergies au soin de sa famille à Québec, elle qui a deux enfants et cinq petits-enfants, âgés entre 6 mois et 7 ans.  

L’ex-directrice d’AIBSL laissera un trou béant dans la communauté rimouskoise, qui pourra toutefois se souvenir de ses réalisations, comme la renaissance de l’organisme en 1998, la mise sur pied du Festival interculturel, qui soufflera sa 20e bougie en août cette année, la mise en place d’une politique d’accueil et de rétention des immigrants à l’échelle de la MRC unique au Québec.  

Publicité

Défiler pour continuer

Mais surtout, la région restera marquée par son implication profondément humaine. « Ça a toujours été le plus important pour moi. C’est toujours ça que j’ai mis de l’avant. J’ai toujours dit aux nouveaux arrivants que ma porte leur serait toujours ouverte, et d’ailleurs, la porte du bureau d’AIBSL, je ne la fermais pas ! » 

De l’Iran à Rimouski 

Mme Fozi est arrivée à Rimouski en 1991 pour y suivre des études en technologie d’analyses biomédicales. « Quand je suis arrivé d’Iran, j’avais des études universitaires dans ce domaine, mais mes diplômes n’ont pas été reconnus. » Après avoir finalement obtenu un Diplôme d’études collégiales en bonne et due forme, Mme Fozi s’est butée à un nouvel écueil : « Pour pouvoir trouver un emploi, il me fallait avoir des années d’expérience, ce que je n’avais pas. Alors je me suis tournée vers l’accueil à l’immigration. » 

L’intégration des immigrants, Mme Fozi l’a tatouée sur le cœur, puisque même après son départ, celle-ci a un dernier message à passer : « J’aimerais répéter que pour l’intégration des immigrants dans notre région, les entreprises sont un atout majeur. L’intégration à l’emploi est très importante, j’aimerais que les acteurs socio-économiques soient convaincus que la main-d’œuvre immigrante peut leur apporter énormément. C’est tout le milieu qui est responsable de l’intégration des nouveaux arrivants. » 

Commentaires

19 juillet 2019

DIDIER LORGE

Bonne continuations madame Fozi

23 juillet 2019

Jeanne Gagnon

Merci pour votre excellent travail pour l'accueil des immigrants dans notre région . Qui de mieux qu’une immigrante elle-même pour accompagner les nouveaux dans ce parcours souvent trop encombré d’embuches ...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média