Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

26 juillet 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Patrick Pelletier renonce à être remis en liberté avant le 30 août

Saisie 20 000 comprimés de méthamphétamines et 130 grammes de cocaïne

Stupéfiants

©TC Media/Archives - L'Avantage Rimouski

Des quantités importantes de stupéfiants ont été saisies.

Arrêté le 17 juillet lors d’une opération de lutte au trafic de stupéfiants à Rimouski, Patrick Pelletier était de retour en cour ce vendredi matin au palais de justice de Rimouski où il a renoncé à la tenue de son enquête sur remise en liberté dans les délais prescrits par la loi.

Son avocate, Me Maryse Beaulieu a demandé à la juge de la Cour du Québec, Luce Kennedy, de fixer l’enquête caution au 30 août. La procureure de la Couronne, Me Julie Gagné, maintenant son objection à la remise en liberté de l’individu. La juge a entendu la demande par vidéoconférence.

Patrick Pelletier fait face à des accusations relatives à la possession et au trafic de stupéfiants. Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, avec la collaboration des policiers de la MRC Rimouski-Neigette, ont effectué trois perquisitions en matière de stupéfiants à l’intérieur de deux résidences et d’un véhicule mercredi à Rimouski permettant ainsi de mettre fin à un réseau de distribution de stupéfiants, notamment de méthamphétamine et cocaïne.

Un logement de la rue Mgr Langis, une résidence de la rue Perreault et un véhicule ont été perquisitionnés.  « Les perquisitions ont permis la saisie de plus de 20 000 comprimés de méthamphétamine, près 130 grammes de cocaïne, près de 40 grammes de haschich et plus de 1 500 $ en argent canadien », rapportait la sergente de la SQ, Ann Mathieu, dans les heures suivant la perquisition.

Publicité

Défiler pour continuer

Un homme et une femme ont aussi été arrêtés lors de ces perquisitions. Dave Lagacé est aussi accusé de possession et trafic de stupéfiants. Il demeure détenu jusqu’à son retour devant le juge, le 12 août. La femme de 34 ans a été arrêtée et libérée avec une promesse de comparution à une date ultérieure.

« Cette enquête a été initiée il y a plusieurs mois grâce à de l’information reçue du public », précise Mme Mathieu.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média