Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

04 août 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Le rock grunge élégant de Laura Babin au Bic

©Photo gracieuseté - Sansfaçon /Photographies & Vidéos

Laura Babin (guitare et voix) fait partie d’un trio avec Vincent Yelle (basse) et Etienne Mason (batterie). On la voit ici lors de l’enregistrement de son album.

La Rimouskoise Laura Babin viendra présenter son nouvel album aux accents de rock et de grunge, « Corps coquillage », ce lundi 12 août dès 20 h au parc national du Bic.  

À 28 ans, Laura Babin a co-réalisé, produit et composé les paroles et la musique de cet album de 10 chansons sorti le 31 mai dernier. La réalisation a été assurée par Dany Placard, avec qui le courant est immédiatement bien passé, raconte la Rimouskoise : « On s’est rencontré lors des Francouvertes, où je commençais à composer l’album. On a parlé de l’album, on était sur la même longueur d’ondes, et on a commencé à travailler. » Laura Babin et son trio s’y étaient illustrés en se hissant jusqu’aux demi-finales du concours.

Laura avait déjà à son actif deux albums EP, « Tranquillement » (2014) et « Water Buffallo » (2016). « Le premier était plus folk, j’étais avec une autre formation, le deuxième représente le début du rock, et dans Corps coquillage, avec mon trio, on assume encore plus le rock et le grunge, il y a une évolution vers ce nouvel album qui est un point marquant, une belle étape pour moi. »

Rupture et reconstruction

Publicité

Défiler pour continuer

Dany Placard a ainsi apporté sa patte et une touche de guitare supplémentaire à « Corps coquillage », qui raconte l’histoire d’une rupture, jusqu’à sa reconstruction : « J’ai placé les chansons dans un ordre particulier. C’est un cycle, on comprend, dans la dernière chanson, que tout ça pourrait recommencer, comme après le deuil d’une situation amoureuse. Je n’ai pas voulu, en partant, écrire des chansons d’amour. Mais quand j’ai commencé l’album, c’est sorti en premier, j’ai assumé que c’est de ça que je voulais parler. Ce sont plusieurs choses que j’ai vécues depuis des années, des conversations avec des amis sur les relations humaines, le rapport à l’autre »

Laura est en tournée tout l’été pour une dizaine de dates afin de présenter son album. Elle se dit enchantée de pouvoir jouer devant les gens de sa région natale le 12 août. « Je suis vraiment heureuse de faire partie de la tournée du ROSEQ et de venir jouer au Bic. On va aussi passer par la Gaspésie, où j’ai de la famille. » Fille de Line Babin et d’André Rioux, éclairagiste pour le théâtre du Bic, Laura, qui réside aujourd'hui à Montréal, revient dans la région tous les ans. « Mon grand-père habite encore ici, mes cousins aussi. Une partie de ma famille passe l’été dans la région avec des amis. »

Outre la tournée, sur laquelle elle souhaite se concentrer, Laura réfléchit à plusieurs projets qu’elle ne peut pour le moment dévoiler. « J’ai adoré mon expérience avec Dany Plcard, je ne connais pas l’avenir, mais si on me demandait, oui je referais un autre album avec lui, mais c’est encore loin pour moi ! »

Le spectacle, présenté dans le cadre de la série Découverte du Vieux théâtre de Saint-Fabien, débute à la ferme Rioux du parc du Bic dès 20 h. Entrée : 6 $. Les droits d’entrée au parc sont payables à la ferme en même temps que l’entrée au spectacle.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média