Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

14 août 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

« Quand Québec dira oui, Ottawa devra dire oui » - Guy Caron

THÉÂTRE DU BIC

Le député fédéral de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron.

©Photo : Archives L'Avantage

Le député fédéral de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron.

Le député fédéral de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron (NPD), s’inscrit en faux contre les propos du ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez, qui minimisait la semaine dernière, les chances du Théâtre du Bic de recevoir du financement fédéral avant les élections.

Pour le député néo-démocrate, la situation est claire : si le ministère de la Culture et des Communications du Québec approuve le financement du projet, le gouvernement fédéral doit suivre le pas.

« Je sais que les responsables de Patrimoine canadien qui œuvrent sur ce dossier depuis 2014 sont très positifs à l’égard de ce projet de rénovation. La réputation du Théâtre n’est plus à faire, et le budget du Fonds du Canada pour les espaces culturels permettrait de distribuer l’aide financière rapidement », affirme Guy Caron.

« En somme, si Québec dit oui après l’étude du projet – et j’espère qu’il dira oui rapidement – il n’y a aucune raison qui justifierait un non d’Ottawa ».

M. Caron ajoute que le ministre serait irresponsable d’imposer un délai qui forcerait tout le monde à retourner à la case départ, et qui mettrait à risque la survie du bâtiment.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média