Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

14 août 2019

Réal-Jean Couture - redactionrimouski@lexismedia.ca

Michel Germain analyse la saison 2018-2019 de l'Océanic

OCÉANIC DE RIMOUSKI

Michel Germain

©Photo Gracieuseté - Sylvie Brisson

Le descripteur des matchs de l’Océanic depuis 24 ans, Michel Germain.

La 24e saison de l’Océanic de Rimouski a mis la table pour des analyses vers la prise de décisions de la part des dirigeants de l’équipe quant à ce qui est souhaité pour la 25e saison qui débutera à Baie-Comeau les 20 et 21 septembre prochains.

Bien placé pour une analyse sommaire de la 24e saison est le commentateur / descripteur des rencontres de l’équipe, depuis son tout premier match il y a 24 ans, Michel Germain, qui sera en place pour boucler le premier quart de siècle de l’équipe.

Analysant la dernière saison, « c’était très important pour l’Océanic de respecter son classement. Nous avons terminé au 5e rang au classement général avec pratiquement le même nombre de points que la saison dernière. C’est donc la performance du Drakkar de Baie-Comeau qui nous a empêchés de gagner encore le championnat de la division EST. Ce n’est pas dû au fait que l’Océanic a faibli, mais au fait que le Drakkar a connu une année extraordinaire. » Sauf que l’Océanic a empêché le Drakkar de remporter le championnat de division, divisant le programme double de fin de saison, à Baie-Comeau.

Pour Michel Germain, l’Océanic a respecté son classement. « L’an dernier, nous avons terminé 3e et avons été éliminés en 1re ronde par l’équipe de 14e place. Oui, Moncton est une équipe qui n’aurait pas dû être classée 14e, ayant eu sa part de blessés. L’Océanic, 5e quand les séries commencent, ce qu’on peut viser comme objectif réaliste, c’est la demi-finale où on ne sait ce qui peut arriver. L’Océanic a donc respecté son classement en atteignant le carré d’as. En cela, c’est très satisfaisant. »

La 24e saison de l’Océanic, la 2e année d’Alexis Lafrenière dans la LHJMQ, Michel Germain estime que le jeune de 17 ans a livré la marchandise, tant Alexis Lafrenière que l’équipe elle-même. « Des chiffres absolument exceptionnels pour Alexis alors que les gens ont arrêté de le comparer à Sidney Crosby à 16 et 17 ans et c’est une bonne chose. Mais Alexis Lafrenière lui-même est devenu le 20e joueur de l’histoire de l’Océanic à amasser 200 points et plus dans sa carrière junior (saisons et séries), mais il a fait ça à 16 et 17 ans. C’est vraiment un très bel accomplissement et on est béni vraiment que ce soit un « late » et qu’il soit obligé de revenir dans le junior la saison prochaine. »

Michel Germain ne pouvait ignorer le statut du gardien Colten Ellis. « Voici un gardien qui, à mon sens, va jouer dans la LNH, tôt ou tard. Cela prend toujours un peu plus de temps pour un gardien à se développer, mais à 22 ou 23 ans, je suis convaincu que Colten Ellis sera dans la Ligue nationale pour un bon bout de temps. Il a tous les outils physiquement et il est mentalement très fort et je n’ai aucun doute là-dessus. »

Michel Germain a ses vues quant à la 25e saison de l’Océanic de Rimouski et à la 3e saison d’Alexis Lafrenière, qui sera au repêchage de la LNH en juin à Québec. Il sera intéressant de voir les attentes de ce spécialiste de premier ordre, dans un prochain texte.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média