Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 août 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

L’art de la survie « relax » en forêt

BUSHCRAFT

Billy rioux

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Originaire de Saint-Antonin, Billy Rioux réside actuellement à Rimouski.

L’« aventurier historien » Billy Rioux fait paraître un livre précurseur contenant tout ce qu’il faut savoir pour se débrouiller en séjournant en forêt ou dans la nature, « Bushcraft, la survie relax ».

Billy Rioux, actuellement étudiant en histoire à Rimouski, explique que le nombre d’ouvrages de référence sur le sujet est limité au pays. « Le sujet commence tranquillement à s’installer au Canada. C’est le premier livre canadien-français sur le sujet », raconte celui qui est aussi l’auteur d’un blogue sur le bushcraft.

L’ouvrage s’adresse à tous ceux qui souhaitent renouer avec la nature, à utiliser les ressources du monde végétal pour se nourrir, s’abriter, se laver, faire du feu, tout en limitant son empreinte environnementale, dans un contexte de « survie relaxe » : « Le bushcraft, ce n’est pas la survie en forêt telle qu’on la conçoit. C’est plutôt une façon de faire connaissance avec la forêt, de toucher à la nature, mais de façon confortable. »

Toutes les techniques montrées dans le livre ont été testées par l’auteur, qui cumule une dizaine d’années d’aventures par-delà les frontières. « J’en ai testé beaucoup plus en fait, je n’ai mis que celles qui fonctionnaient! Le livre est le résultat d’un travail de trois années de recherches et expérimentations. J’ai lu tous les livres possibles sur le bushcraft, le woodcraft, la survie. »

Facebook - Billy Rioux

©Facebook - Billy Rioux

Billy Rioux a descendu, comme au temps de la ruée vers l'or, le fleuve Yukon en radeau, et navigué sur le Saint-Laurent à bord de la réplique d'un bateau plat de la Nouvelle-France.

Aventurier

Originaire de Saint-Antonin, près de Rivière-du-Loup, Billy Rioux, n’a pas mené une vie des plus tranquilles. Il a en effet multiplié les expériences assez extraordinaires, toujours en lien avec la nature, dès son plus jeune âge. « À 16 ans, je suis parti pour étudier afin de devenir agent de conservation de la faune. Puis à 19 ans, j’ai décidé de traverser le Canada vers l’Alaska, un voyage initiatique qui a changé ma vie. » Six ans plus tard, c’est vers l’Europe qu’il s’envole, où il sillonne 16 pays en 3 mois avec un sou en poche, tout un défi. De ses aventures, Billy en a tiré plusieurs livres et donné des centaines de conférences.

Après avoir complété un baccalauréat en histoire à Montréal, Billy Rioux poursuit sa deuxième année de maîtrise à l’Université du Québec à Rimouski. Il y a six ans et à l’âge de 30 ans, il a choisi de faire un retour sur les bancs de l’université. Son sujet de maîtrise ? À l’image du personnage, un sujet des plus inusités, puisqu’il s’intéresse aux marginaux, vagabonds et déviants au Bas-Saint-Laurent de 1850 à 1900. « J’ai fait le tour des archives judicaires de Rimouski. Je travaille actuellement chez BAnQ Rimouski à la création du premier index des causes des tribunaux criminels au 19e siècle », relate celui qui se passionne pour l’histoire.

Facebook - Billy Rioux

©Facebook - Billy Rioux

L'aventurier débrouillard a, entre autres, construit de ses mains avec des outils anciens la cabane en bois rond dans laquelle il a vécu seul pendant un an, à Trois-Pistoles.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média