Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 août 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

De nouvelles formations offertes en ce 50e anniversaire de l’UQAR

RENTRÉE 2019

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR)

©Photo Journal L’Avantage – Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

L’Université du Québec à Rimouski a accueilli près de 2270 étudiants au campus de Rimouski lors de la rentrée 2018 (près de 6700 en comptant ceux du campus de Lévis et sur le territoire de l’UQAR. On s’attend à une légère baisse en 2019. Les chiffres officiels seront dévoilés vers la mi-septembre.

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) offre plus de 150 formations à tous les cycles dans des disciplines variées. À l’occasion du 50e anniversaire de cet établissement le 3 septembre, deux nouveaux baccalauréats seront offerts aux étudiants.

La rentrée d’automne le 28 août à L’UQAR permettra d’accueillir de nouvelles cohortes aux baccalauréats en génie civil et en kinésiologie. Ces disciplines s’ajoutent aux programmes existants en administration, biologie, chimie de l’environnement et des bioressources, le développement régional, l’éducation, les études littéraires, le génie, la géographie, l’histoire, l’informatique, l’océanographie, la psychosociologie, les sciences comptables, les sciences infirmières et le travail social.

La kinésiologie est la science qui étudie l’activité physique. Le kinésiologue est un spécialiste qui utilise le mouvement à des fins de prévention, de traitement et de performance pour améliorer la capacité physique des gens, réduire ultimement les maladies et proposer une réadaptation à travers l’activité physique. « L’objectif d’une trentaine d’étudiants dans cette discipline sera légèrement dépassé en septembre. Quant au baccalauréat en génie civil que nous offrons, il se démarquera des autres programmes dispensés au Canada par l’ajout d’une concentration optionnelle de 15 crédits en génie côtier visant la conception, la construction, et l’entretien des infrastructures littorales (ports, quais, jetée, etc.). C’est une expertise qui n’existe pas actuellement au Québec », mentionne Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR.

Quant au projet de délocalisation du programme de doctorat en médecine en collaboration avec l’Université Laval et sa faculté de médecine, les premières cohortes de 18 étudiants à Lévis et à Rimouski sont prévues pour septembre 2022.

Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR.

Ailleurs sur son vaste territoire, l’Université du Québec offrira cet automne trois nouveaux baccalauréats en enseignement préscolaire-primaire à Baie-Comeau, en travail social à Gaspé et en science infirmières en Beauce (St-George et Thetford Mines).

La mise à jour des infrastructures d’enseignement et de recherche a nécessité des investissements de plus de 13 M$ cette année, ce qui a permis l’ajout de nombreux laboratoires de recherche.

En 50 ans, l’Université du Québec à Rimouski a remis plus de 50 000 diplômes. À l’automne 2018, 465 étudiants étrangers provenant d’une quarantaine de pays poursuivaient leurs études universitaires au campus de Rimouski. « L’effectif étudiant de la rentrée 2019 devrait fléchir légèrement compte tenu de la baisse démographique enregistrée depuis quelques années. Cependant, l’UQAR devrait accueillir un nombre légèrement plus élevé de nouveaux inscrits », confirme M. Ouellet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média