Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

25 août 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Course à deux candidats pour le Parti Rhinocéros dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques

Élections fédérales

Sébastien CôRhino

©Gracieuseté - L'Avantage Rimouski

Le chef du Parti Rhinocéros, Sébastien CÔRhino.

Le chef du Parti Rhinocéros, Sébastien CoRhino, signale qu’il y aura une « Course à la Séduction du Chef » entre deux candidats dans la circonscription de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques.

« C’était ma circonscription en 2015, et je voulais la laisser entre bonnes mains. J’ai ici Lysane Picker-Paquin et Éric Normand qui vont s’affronter dans des épreuves arbitraires afin de gagner la Lettre du Chef, qui sacrera l’un ou l’une », indique le Chef Rhino, qui se présente maintenant dans la région  de Québec.

Éric Normand

À la dernière élection, Normand s’était présenté dans La Mitis-Avignon. Ardent défenseur du transport actif, on ne l’a pas vu plus loin qu’Amqui, mais son projet de Bourse de Carleton avait redonné espoir à l’économie de la région. En 2019, il considère que les enjeux ont bien changé. Normand est de ceux qui croient que la bêtise est le plus grand projet spirituel de l’homme et se désole de voir tous les autres partis puiser à cette mamelle qui fut jadis l'apanage de notre Parti. « Comment voulez-vous avoir l’air du plus farfelu quand Maxime Bernier siège dans l’autre camp? » souligne-t-il humblement.

Bon joueur, il avoue son admiration pour l’ennemi, au point de s’être presque laissé charmer, jusqu’à se présenter pour le parti de Bernier. « J’ai voulu me présenter pour les deux partis mais c’est pas légal au Canada. » Il a finalement, par orgueil, décidé d’affronter Picker-Paquin dans cette bataille pré-électorale en se disant que, s’il fallait jouer au plus bête, aussi bien limiter le nombre de femmes dans le parti. En plus de ses idées économiques, il valorise une réforme de la Loi électorale permettant la sous-traitance du travail de député par des sud-américains pas chers. Comme le transport en commun est son cheval de bataille, il prépare une grande campagne nationale : « Des routes plus dangereuses, pour encourager le transport en commun ».

Lysane Picker-Paquin

Nouvelle en politique et abstentionniste notoire, Picker-Paquin se lance dans cette course avec la ferme intention de la remporter. « Tant qu’à voter, je veux pouvoir voter pour moi. J’habite la région depuis plus de 10 ans et je n’ai jamais vu de femme remporter la circonscription, mais c’est maintenant qu’on va changer les vraies affaires. » Impliquée autant dans les milieux écologiste que culturel et communautaire, Picker-Paquin connaît les réalités de la région et se dit à l’écoute de ses électeurs. « On a besoin de projets fédérateurs pour toute la circonscription, pas juste le centre-ville de Rimouski. Je pense ici à des projets d’envergure comme l’ouverture d’un Costsco avec plusieurs points de service. »

Défenderesse de la contre-culture, Picker-Paquin s’inscrit à contre-courant des stratégies de développement numérique et compte développer des programmes de bourses pour les artistes souhaitant intégrer la télécopie dans leurs oeuvres. Elle souhaite également mettre sur pied un plan de développement économique régional basé sur le formulaire papier. « Ici, on a pas les métaux rares nécessaires aux appareils électroniques, mais du bois, ça on en a. En intégrant le formulaire papier à nos vies quotidiennes, par exemple en devant remplir un formulaire pour chaque transaction monétaire, que ce soit à l’épicerie ou au garage, non seulement on crée de la demande pour nos usines de transformation du bois, mais en plus on crée de la job pour toutes celles et ceux qui auront à traiter les formulaires. C’est du deux pour un, rien de moins. »

Devoir de neutralité du Chef

« Bien que ce soit mon bastion, en tant que Chef, je dois rester neutre. Je peux vous dire que j’ai ma favorite dans cette course, mais je ne vous dit pas c’est laquelle. » - Sébastien CoRhino

Le Chef dans une circonscription gagnable

Sébastien CôRhino, qui habite St-Donat-de-Rimouski, se présente cette année dans une circonscription où il croit avoir de réelles chances de gagner : « Ça fait 55 ans que le parti Rhinocéros existe! On a eu des centaines de candidats un demi-million de vote, mais on a jamais eu d’élu. J’ai décidé que, en 2019, le Chef doit devenir député. Je vais prendre une circonscription gagnable, et je vais gagner! C’est pourquoi j’affronte Jean-Yves Duclos, dans Québec, qui a gagné avec 29% des votes! Y’a 71% du monde qui a voté contre lui, et je vais le battre! » a scandé le Chef Rhino.

Le Parti Rhinocéros du Canada va présenter une centaine de candidats et candidates dans neuf provinces sur dix! Des candidats dans toutes les régions du Canada vont tenter d’élire le premier Gouvernement Rhinocéros Majoritaire!

Le Parti Rhinocéros n’organise pas de course à l’investiture, « parce que nous ne faisons aucune dépense et que les délais avec les élections sont trop serrés. Il s’agit d’une Course à la Séduction du Chef, et c’est le Chef, moi, qui va décider arbitrairement qui sera la candidate dans Rimouski-doo », a spécifié Sébastien CoRhino.

Pour en finir avec l’Hiver Canadien

Sébastien CôRhino, Dealer Suprême du Parti, promet la réduction de la durée de l’hiver en faisant de décembre, janvier et février des mois de 28 jours, chaque année! Les six à sept jours restants seront reportés en vacances estivales, ce qui profitera assurément à la classe moyenne.

De plus, le Plan Vert Rhinocéros fera du Canada un pays tropical avec des plages bordant trois océans, et un paradis fiscal dans chaque province! Le parti a d’ailleurs un oeil sur les Îles du Bic pour la province de Québec.

Le Parti Rhinocéros Party fête ses 55 ans cette année. Il a été fondé en 1963 par le docteur et écrivain Jacques Ferron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média