Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 août 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Pascal Bérubé réclame un meilleur appui en matière de développement

Revitalisation des territoires

Pascal Bérubé

©Gracieuseté

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, interpelle le gouvernement du Québec afin qu’il offre un meilleur soutien aux efforts de développement économique des trois MRC de sa circonscription.

M. Bérubé a interpelé, en juin, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, à la suite d’une bonification de 1,6 M$ de l’aide gouvernementale accordée à la MRC Les Etchemins, dans le cadre de son projet de relance économique. Ce montant s’ajoutait à l’aide financière de 3,6 M$ déjà consentie pour cette entente.

Selon le député, les MRC de l’Est du Bas-Saint-Laurent font face à des défis similaires à ceux de la MRC Les Etchemins, mais ne bénéficient pas du même soutien gouvernemental dans leurs efforts de développement économique et de revitalisation. À titre d’exemple, la MRC de La Mitis, qui compte 18 148 habitants, figure au 88e rang sur 104 au chapitre de l’indice de dévitalisation. Quant à la MRC Les Etchemins, elle se classe au 85e rang sur 104.

« Considérant la situation socioéconomique de chacune des MRC de ma circonscription, doit La Mitis, La Matanie et La Matapédia, et des défis importants dont elles doivent faire face, je demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation de mettre à la disposition de celles-ci, des ententes de soutien financier similaires à celles de Les Etchemeins », insiste M. Bérubé.

Réponse de la ministre

Dans une lettre datée du 12 août adressée à Pascal Bérubé, la ministre Laforest dit partager les préoccupations du député à l’égard des territoires faisant face à des défis de dévitalisation. Elle affirme avoir amorcé des discussions avec des élus locaux sur ces enjeux lors d’une tournée des régions.

Le dialogue se poursuit, assure la ministre. « Le soutien à offrir aux municipalités qui montrent un faible indice de vitalité économique est au nombre des points qui font l’objet d’échanges avec les représentants des municipalités et nous avons confiance que nous pourrons mettre en place les outils adaptés à ces communautés, à la satisfaction des élus », affirme Andrée Laforest.

En attendant, la ministre assure que les territoires peuvent toujours compter sur les montants disponibles dans le Fonds de développement des territoires et le Fonds d’appui au rayonnement des régions. Le dossier fera l’objet d’une rencontre prochainement entre Pascal Bérubé et Andrée Laforest.

Commentaires

31 août 2019

steeve

Cher Pascal, je suis à distance et tu fais du bon boulot. Concernant notre région je peux te certifier que nous sommes tenus en otage économiquement parlé. Il n'y a aucune volonté de poursuivre A20 et ce malgré près de 70 de lutte. Comment voulez-vous que nous nous développions si nous n'avons aucun lien autoroute à A20, aucun investissement notable à l'aéroport de de Mont-Joli, aucun lien passager par train et aucun investissement dans les ports de Rimouski et de Matane ? Expliquez-moi maintenant comment faire avancer notre région. Les libéraux et surtout D'amour a fait énormément de tors à Rimouski, Matane et Mont-joli. Tan et aussi longtemps que nous n'aurons pas des villes centres fortes, nous ne pouvons pas espérer grande chose pour l'avenir. Steeve

4 septembre 2019

Gauthier Donald

Ses pas facile quand on est à l’opposition on peut parler mais rien ne se passe quand on n’est pas autour de table et l’est et pas aux pouvoir Mr Berube est à l’opposition depuis 12 ans et les gens de l’est en souffrent beaucoup car Bérubé ne fait que parler.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média