Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

03 septembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Natasha Tremblay candidate pour les conservateurs

Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Natasha Tremblay

©Gracieuseté

Natasha Tremblay étudie en droit à l’Université Laval et amorce actuellement sa quatrième session.

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. À seulement 21 ans, Natasha Tremblay saute dans l’arène en vue des élections fédérales d’octobre prochain ; l’étudiante en droit et résidente de Québec portera officiellement les couleurs du Parti conservateur du Canada (PCC) dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.

Le PCC peut mettre la main sur le siège actuellement détenu par le libéral Rémi Massé, selon la candidate ; Mme Tremblay compte d’ailleurs tout mettre en œuvre afin que ce scénario se concrétise. « Mon objectif, c’est de gagner », lance-t-elle d’emblée.

Si le conservateur André Savoie a terminé la course cinquième aux élections générales de 2015, l’aspirante députée est bien loin de se laisser abattre. Admettant qu’il y a « une côte à remonter », cette dernière rappelle qu’en 2005, Rodrigue Drapeau avait amassé près de 30 % dans l’ancien conté Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia.

« Je ne pense pas que c’est une cause perdue du tout […] Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui sont mécontents des quatre dernières années sous le gouvernement Trudeau et qui veulent du changement », fait valoir celle qui croit qu’un gouvernement dirigé par Andrew Scheer incarnera précisément ce changement.

Prévoyant déménager dans le comté si elle est élue, la jeune politicienne estime d’ailleurs que son âge ne constitue en aucun cas un frein dans la campagne qu’elle entame.  « Notre chef Andrew Scheer a été élu à 25 ans […] et ça ne l’a pas empêché d’être, aujourd’hui, sur le bord d’être élu premier ministre du Canada », explique celle qui a déjà œuvré pendant quatre mois comme attachée politique pour le conservateur Peter Van Loan. Cette dernière juge par ailleurs que le PCC est le seul parti à défendre l’autonomie des provinces et à respecter leurs champs de compétences.

« Mauvaise gestion »

Natasha Tremblay est loin d’être impressionnée de la façon dont a gouverné Justin Trudeau au courant de son tout premier mandat. Cette dernière, qui décrie une « mauvaise gestion », déplore que son gouvernement n’ait pas respecté sa promesse d’atteindre l’équilibre budgétaire.

« Leur promesse électorale était, à la base, d’avoir trois déficits de 10 millliards $ et d’ensuite équilibrer le budget dans la dernière année. Ce n’est vraiment pas ce qu’on a vu et ils ont dépensé beaucoup plus », calcule-t-elle, faisant valoir que les Canadiens n’ont pas autant droit à plus de services.

Elle rappelle également que les quatre ans au pouvoir du Parti libéral du Canada (PLC) ont été marqués par « de graves erreurs déontologiques » de la part de Justin Trudeau. Appelée à éclaircir sa pensée, la candidate cite en exemples le voyage à Dakar de la famille Trudeau, dont la facture totale dépasse le 1.5 million $. Le dossier de SNC Lavalin constitue une autre aberration, selon elle.

En mode consultation

Natasha Tremblay l’admet d’emblée : origine de l’Île Bizard, elle ne connaît que très peu la circonscription d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. « C’est vraiment pour cela que je compte faire du terrain et apprendre à connaître le conté. […] Je n’ai vraiment pas la prétention de dire que j’arrive avec toutes les solutions pour les gens du conté », explique d’emblée l’aspirante politicienne.

C’est précisément de cette façon que la jeune femme compte fixer ses priorités pour la circonscription qu’elle espère représenter à Ottawa : « Je vais aller rencontrer les gens, comprendre les défis dans le comté et les projets. Je veux discuter avec eux de leur vision et du futur pour la circonscription ».

Celle-ci mentionne néanmoins avoir l’intention d’aborder, en campagne électorale, la question de la pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement dans la région. La conservatrice précise néanmoins que le programme de sa formation politique sera dévoilé en temps et lieu.

La liste des candidats dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia se confirme en vue des élections du 21 octobre. En plus du député sortant Rémi Massé (PLC), Rémi-Jocelyn Côté (Nouveau Parti démocratique), Kristina Michaud (Bloc Québécois), James Morrison (Parti vert du Canada), Ross Carnahan (Parti populaire du Canada) et Mathieu Castonguay (Parti Rihinocéros) ont fait connaître leurs intentions.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média