Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Vivre en équilibre avec la maladie mentale

ESPOIR

Richard Beaudoin

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Richard Beaudoin veut faire prendre conscience que la prévention et les saines habitudes sont primordiales pour les gens vivant avec des troubles mentaux.

Richard Beaudoin, résident de Rimouski, vit avec un trouble schizo-affectif depuis ses 20 ans. Il veut aujourd’hui livrer un message d’espoir pour montrer qu’on peut s’en sortir et vivre équilibré malgré la maladie.

À 56 ans, M. Beaudoin croque la vie à pleines dents et reste positif, malgré les rudes épreuves auxquelles il a pu faire face tout au long de sa vie. « J’ai beaucoup souffert, je suis passé de schizophrène à bipolaire, et maintenant schizo-affectif. Mais je suis un exemple vivant que l’on peut mener une vie normale, malgré tout. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes vivent avec des problèmes de santé mentale. Je veux envoyer un message d’espoir. »

Invalide au travail, Richard Beaudoin a en effet appris, en 35 ans, à apprivoiser ses troubles. « Je pense qu’il est grand temps de faire tomber les préjugés, les tabous au sujet de la santé mentale. C’est difficile de constamment se sentir juger. »

Il estime que la prévention et le suivi systématique de ce genre de maladies est une priorité. « C’est important de devenir son propre médecin, de bien connaitre les effets secondaires des médicaments qu’on prend, bien s’alimenter, faire de l’exercice, bien dormir, utiliser les organismes d’aide. Il ne faut pas hésiter à aller parler à quelqu’un de neutre, ça fait du bien. »

M. Beaudoin se dit même prêt à donner des conférences-témoignages sur son expérience de vie, si cela permet d’aider certains à traverser les épreuves : « Ce n’est pas du vedettariat précise-t-il, j’ai beaucoup à apporter aux autres, sur comment s’en sortir pour mieux aller dans la vie et trouver l’équilibre. Je veux aider. »

Deuil

M. Beaudoin a subi une terrible épreuve en 2018, il a perdu sa conjointe des suites d’un cancer du poumon : « Ça a été très difficile de passer au travers de ce deuil. Nous nous sommes fréquentés pendant 16 ans, nous avons connu de bons moments ensemble et avec ses enfants. Elle avait fait plusieurs AVC et j’ai pris soin d’elle pendant six ans. J’ai dû aller au centre de crises une dizaine de fois depuis son départ pour retrouver mon équilibre. J’étais démoli, fragile et très sensible. Cela m’a pris un an pour remplir mon cœur à nouveau et me replacer sur le bon chemin, seul désormais. »

Le Rimouskois, originaire de Lac-Mégantic, raconte avoir vécu cinq psychoses au cours de sa vie, depuis sa première hospitalisation à l’âge de 20 ans en psychiatrie à Sherbrooke en 1983, mais plus de rechute depuis 2005. « Je suis quelqu’un qui positive, et depuis 2016, je me suis construit un réseau social, j’ai des amis que je vois régulièrement, ça va bien. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média