Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 septembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Mercredi de filles : « Une soirée pour faire oublier la maladie »

CANCER DU SEIN

Des membres du comité organisateur : Geneviève Côté-Rioux, directrice de la SCC, Marie-Noëlle Lacasse, Claudine Poulin, Louise Gagnon et Sandra Flynn.

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Des membres du comité organisateur : Geneviève Côté-Rioux, directrice de la SCC, Marie-Noëlle Lacasse, Claudine Poulin, Louise Gagnon et Sandra Flynn.

Le comité organisateur du 11e Mercredi de filles souhaite amasser 20 000 $ pour la recherche sur le cancer du sein à l’occasion de sa grande soirée festive, qui se tiendra le 23 octobre au Club de golf les Saules.

 

Tout au long de la soirée, des femmes ayant vaincu le cancer ou luttant contre la maladie livreront leurs témoignages, des informations sur les services de la Société canadienne du cancer (SCC), qui collabore à l'événement, seront transmises. Un petit défilé de mode un peu spécial est également prévu : « Je vais faire défiler plusieurs modèles de différentes silhouettes de femmes, pour montrer l’avant et après cancer, comment la silhouette se transforme. Il va aussi y avoir un DJ pour la portion musicale de la soirée, on va pouvoir danser, c’est aussi une soirée pour oublier la maladie », indique Claudine Poulin, membre du comité organisateur et coach vestimentaire de métier.

La présidente d’honneur de l’événement pour une deuxième année, Louise Gagnon, espère que comme l’année dernière, 200 femmes se joindront au souper. La soirée avait permis d’amasser 18 000 $ : « Cela fait deux ans que je m’implique dans le Mercredi de filles, parce qu'il est essentiel de continuer à investir dans la recherche. Le cancer du sein touche une femme sur huit. J’ai deux enfants et je souhaite demeurer avec eux le plus longtemps possible. » Mme Gagnon, également vice-présidente de BDO Solutions à l’endettement, explique que dans le cadre de son travail, elle rencontre des femmes aux prises avec des problèmes financiers dus à leur maladie. « Cette maladie engendre plusieurs problématiques financières en raison des frais de déplacement pour obtenir des soins à l’extérieur, du coût des prothèses, des médicaments et à la perte de revenu pendant plusieurs semaines. »

L’agente de développement pour la Société canadienne du Cancer, Maire-Noëlle Lacasse, indique que la SCC a consacré 16,4 M$  à la recherche sur le cancer du sein en 2017 : « Le cancer du sein demeure le cancer le plus courant et la deuxième principale cause de décès chez les femmes. Chaque jour, 70 Canadiennes reçoivent un diagnostic de cancer et grâce aux investissements dans la recherche, plus de femme y survivent, 88 % des femme survivent 5 ans après un diagnostic de cancer du sein. »

Le prix du billet, 65 $, inclut un don de 20 $ pour la recherche sur le cancer du sein, tout comme les profits de la soirée. Les billets sont disponibles à la Société canadienne du cancer (101 rue Lavoie) et chez BDO (165 Avenue Belzile), ou auprès des membres organisatrices. Il est également possible pour les non-participants de faire un don en ligne sur le site Web de la SCC. Informations : 418-723-5116.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média