Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 septembre 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

L’éolien rapporte gros aux municipalités mitissiennes

Six premiers mois de 2019

©Archives - L'Avantage Rimouski

Les projets éoliens ont permis de remettre 1,5 M$ aux municipalités de La Mitis et de verser 233 000 $ dans un fonds de développement, pour le premier semestre de 2019.

Les parcs éoliens dans lesquels la MRC de La Mitis est impliquée ont connu un début d’année au-delà des attentes, ce qui se traduit par des revenus importants aux municipalités du territoire.

Au cours des dernières semaines, les partenaires des projets Nicolas-Riou et Roncevaux, dont fait partie la MRC de La Mitis, ont reçu une compensation de 700 000 $ chacun pour la production du 1er semestre, ce qui était supérieur aux prévisions. Les rendements ont aussi été au rendez-vous dans les six premiers mois de 2019 pour les parcs du Lac-Alfred et de La Mitis.

« Pour Lac-Alfred, c’est un projet qu’on essaie d’améliorer continuellement. On va être conservateur et on va garder les sommes dans un fonds de prévoyance. Concernant projet éolien La Mitis, c’est un petit bijou. On parle de revenus records encore une fois », indique le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

L’ensemble des projets a permis de remettre 1,5 M$ aux municipalités de La Mitis. Une somme de 233 000 $ est déposée dans un fonds de développement de la MRC. Des améliorations technologiques aux éoliennes du Parc du Lac-Alfred qui permettraient aux partenaires d’engranger des bénéfices plus importants. Un dispositif permettant de chauffer les pales permettrait aux éoliennes de fonctionner dans des conditions propices à la formation de givre.

Les élus de La Mitis ont eu l’occasion, le 11 septembre, de se rendre sur le territoire non organisé où se trouvent les parcs du Lac-Alfred et La Mitis. Les représentants de neuf municipalités ont pu constater, pour la première fois, l’ampleur de ces projets. « Les participants ont été impressionnés. Nous avons pu visiter un centre d’opérations où l’ensemble de la production électrique est envoyée avant d’être transférée à Hydro-Québec. Les gens ont aussi été surpris de constater que cela nous appartient aussi », mentionne M. Paradis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média